ORTHODOXIE LIBRE

Ce forum se veut un lieu de discussion sur l'orthodoxie spirituellement libre, à savoir celle qui demeure fidèle à la Tradition et aux dogmes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saint Hermogène de Moscou; 12-25 mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Crévieaux



Nombre de messages : 404
Age : 52
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Saint Hermogène de Moscou; 12-25 mai   Lun 25 Mai - 10:18

SAINT HIEROMARTYR HERMOGENE, PATRIARCHE DE MOSCOU ET THAUMATURGE DE TOUTE LA RUSSIE (+1612) 17 février (repos) – 12 mai (glorification)
Le Hiéromartyr [Prêtre Martyr] Hermogène, Patriarche de Moscou et de Toute la Rus', fut glorifié au rang des Saints le 12 mai 1913. [le Saint Tsar Nicolas II avait permis et souhaité que la restauration du Patriarcat de Moscou, aboli par Pierre le Grand].

Durant trois siècles, de génération en génération, la mémoire du Patriarche Hermogène comme Saint Evêque-Martyr s'était transmise, et la confiance populaire en lui comme intercesseur et suppliant pour la terre russe devant le trône du Tout-Puissant ne cessa de grandir. Durant les terribles années de détresse nationale, la pensée suppliante de la nation se tourna vers la mémoire de l'héroïque Patriarche. Le peuple Russe vint à son tombeau avec ses tribulations personnelles, ses maladies, ses infirmités, suppliant avec révérence l'aide de Saint Hermogène, croyant en lui comme fervent suppliant et intercesseur devant le Seigneur. Et le Tout-Miséricordieux récompensa leur Foi...

En arrivant au jour de sa glorification solennelle – trois cents ans après la date du départ du Hiéromartyr Hermogène - les fidèles affluèrent de tous les coins de la Russie et vinrent en masse à Moscou. Les pèlerins se hâtèrent de venir vénérer les Reliques du Saint Patriarche, situées dans la cathédrale de la Dormition au Kremlin, où des panichida [offices d'intercession et de commémoration pour les défunts] furent célébrés presque sans interruption. La veille de la glorification, une procession eut lieu, à la tête de laquelle on porta une Icône de Saint Hermogène, suivie d'une pierre tombale, sur laquelle le Saint était dépeint en taille réelle avec son manteau et son bâton pastoral. Au côté de l'Icône du Patriarche, ils portaient une Icône du Moine Denys de Radonège, - son collaborateur dans les actions spirituelles et patriotiques pour la libération de la terre russe contre les usurpateurs polonais et lituaniens. Au clocher d'Ivan le Grand brillait une immense bannière : "Réjouis-toi, Hiéromartyr [Prêtre-Martyr] Hermogène, Grand Intercesseur de la terre russe". Des centaines de milliers de cierges brûlaient dans les mains des fidèles proclamant le Saint de Dieu. A l'arrivée de la procession - au tombeau contenant les Reliques du Patriarche - ils commencèrent la lecture du Canon Pascal en plus du Canon de Saint Hermogène.

La Vigile dura toute la nuit, en plein air, sur la place du Kremlin. Durant cette nuit-là, nombre de guérisons eurent lieu par les prières pleines de grâce de Saint Hermogène. Par exemple, une personne malade arriva à la Dormition en marchant avec des béquilles, et découvrit qu'elle était guérie en s'approchant du tombeau avec les Reliques du Saint. Une autre personne malade fut guérie, après avoir souffert d'une terrible paralysie. Ils déposèrent son brancard sur le tombeau du Prêtre-Martyr Hermogène, et là il reçut pleine guérison. Celles-là et quantité de guérisons similaires furent constatées par des multitudes de témoins oculaires parmi les fidèles, et elles devinrent des preuves évidentes de la sainteté du nouveau Thaumaturge russe.

Le dimanche 12 mai, à 10h00, on célébra la Divine Liturgie à la cathédrale de la Dormition. Sa Béatitude Grégoire, Patriarche d'Antioche, participa à la célébration de la glorification du nouveau Saint, présidant le service. A la fin de la Liturgie, dans toutes les églises de Moscou, on célébra des molebens [offices d'intercession et d'action de grâce] à Saint Hermogène, et on partit en procession vers le Kremlin de Moscou - procession solennelle à laquelle prirent part plus de vingt hiérarques, chantant tous : "O Saint hiérarque Père Hermogène, prie Dieu pour nous". A partir de ce jour commença la vénération liturgique de Saint Hermogène. Ainsi s'accomplit enfin le souhait du peuple des fidèles de Russie, par les prières desquels l'Eglise russe orthodoxe devint bénéficiaire d'un Céleste protecteur pour la patrie.

Le Saint-Synode de l'Eglise russe établit comme jours de célébration du Prêtre-Martyr Hermogène, Patriarche de Moscou et de toute la Rus' : 17 février, jour de son repos dans le Seigneur - l'évocation de toute sa vie et oeuvres se trouve à ce jour-là [voir page en anglais : http://ocafs.oca.org/FeastSaintsViewer.asp?SID=4&ID=1&FSID=100548 ] - et
12 mai, jour de sa glorification dans les rangs des Saints Hiérarques.

Saint Hermogène a une grande importance et signification pour toute la nation, en tant que combattant infatigable pour la pureté de l'Orthodoxie et l'unité de la terre russe. Ses activités ecclésiales et civilo-patriotiques au cours des siècles servent comme un exemple remarquable de sa foi ardente et de son grand amour du peuple russe. Son activité ecclésiale est caractérisée par son regard attentif et strict pour les Offices Divins. On publia sous sa responsabilité : l'Evangile, les Menées de Septembre (1607), Octobre (1609), Novembre (1610) et les douze premiers jours de Décembre, et on imprima aussi en 1610 le "Premier Grand Ustav" (règle). En cela, Saint Hermogène ne se limitait pas à donner sa bénédiction pour une édition, mais il révisait attentivement l'exactitude du texte. Avec sa bénédiction, on traduisit aussi du Grec en Russe l'Office au Saint Apôtre André Premier-Appelé et la célébration de la mémoire fut initiée à la Dormition. Sous la supervision de l'Archi-Hiérarque, on fabriqua des nouvelles presses pour l'impression des livres liturgiques et une nouvelle imprimerie sera construite - qui sera néanmoins endommagée durant la conflagration de 1611, quand les Polonais mettront le feu à Moscou. Concerné par l'ordre des Divins Services, Saint Hermogène rédigea une "Directive pour tout le peuple, et en particulier les Prêtres et les Diacres, concernant l'amélioration du chant en Eglise". La "directive" fustige le clergé desservant pour la non-application des règles du service d'Eglise - pour trop de bavardages, et les laïcs pour des attitudes irrévérencieuses envers les Offices Divins.

L'activité littéraire de l'Archi-Hiérarque de l'Eglise russe est largement connue. Il écrivit : un rapport sur l'Icône de la Mère de Dieu de Kazan et l'Office à cette Icône (1594); une lettre au Patriarche Job, reprenant le compte des Martyrs de Kazan (1591); une collection d'articles dans lesquels il examine les questions concernant les Divins Offices (1598); des documents patriotiques et des appels, adressés à la nation russe (1606-1613); et d'autres oeuvres.

Les remarques de ses contemporains décrivent le Patriarche Hermogène comme un homme exceptionnellement intelligent et érudit : "Un maître en matière de raison et pensée, et un esprit très fin", "très remarquable et de profonde réflexion", "d'une sagesse très accomplie, d'un grand raffinement dans l'étude des livres", "toujours concerné par la littérature divine et tous les livres concernant l'Ancienne Loi et la Nouvelle Grâce, scrutant à fond tous les usages d'Eglise et principes légaux". Saint Hermogène se préoccupait beaucoup lui-même des bibliothèques monastiques, et avant tout de celle, - dans la très riche bibliothèque du Monastère Chudov de Moscou - où il recopiait hors des anciens manuscrits les très précieux comptes-rendus historiques, que l'on trouvait dans les chroniques manuscrites originales. Au dix-septième siècle, on appela la Chronique de Sa Sainteté le Patriarche Hermogène la "Voskresensk Chronicle". Dans les travaux conservés de l'Archi-Pasteur de l'Eglise russe et dans ses documents archipastoraux, on rencontre sans cesse des références aux Saintes Ecritures, des exemples tirés de l'Histoire, qui attestent de sa profonde connaissance de la Parole de Dieu et de son érudition relatives à la littérature d'Eglise de son époque.

Le Patriarche Hermogène condensait et laissait voir son érudition dans sa prédication et son enseignement. Les remarques de ses contemporains caractérisent la figure morale de l'archi-hiérarque comme "un homme de révérence", "d'une pureté de vie connue", "un vrai berger du troupeau du Christ", "un sincère défenseur de la Foi chrétienne".

Ces qualités de Saint Hermogène furent particulièrement apparentes durant l'Epoque des Troubles, quand la terre russe fut submergée par le malheur du chaos interne, rendu pire encore par l'intrigue des Polonais et Lituaniens. Durant cette période sombre, l'Archi-Hiérarque de l'Eglise russe se dévoua sans compter pour garder le domaine russe, défendant par les paroles et par les actes la Foi orthodoxe contre le latinisme, et aussi l'unité de la patrie contre les ennemis tant internes qu'externes. Pour son action de salut envers son pays natal, Saint Hermogène gagna la couronne du martyre, étant devenu un céleste et gracieux intercesseur de notre patrie devant le Trône de la Sainte Trinité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Saint Hermogène de Moscou; 12-25 mai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous avez un master 2 et vous parlez russe ? Soyez Ater à Moscou ou Saint Pétersbourg en 2011 !
» Moscou
» Saint Gaétan de Thienne et commentaire du jour "Qui perdra sa vie à cause de moi la gardera"
» Sainte Jeanne Delanoue et Saint Roch
» Sainte Véronique, Saint André Corsini et commentaire du jour "Jésus appelle les Douze, et..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORTHODOXIE LIBRE :: L'orthodoxie de toujours :: Les Saints-
Sauter vers: