ORTHODOXIE LIBRE

Ce forum se veut un lieu de discussion sur l'orthodoxie spirituellement libre, à savoir celle qui demeure fidèle à la Tradition et aux dogmes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saint Brendan le Navigateur; 16-29 mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Crévieaux



Nombre de messages : 404
Age : 52
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Saint Brendan le Navigateur; 16-29 mai   Ven 29 Mai - 11:09

SAINT BRENDAN D'ARDFERT ET CLONFERT DIT "LE NAVIGATEUR"
On rapporte qu'enfant, il fut confié aux bons soins de Sainte Itta la "Brigitte du Munster" à Killeedy durant cinq ans, qui l'introduisit à la théologie. Elle lui apprit qu'il y avait trois choses que Dieu aimait vraiment : "la pure Foi, d'un coeur pur; et la générosité inspirée par la charité chrétienne". Elle aurait aussi rajouté les trois choses que Dieu détestait, à savoir "un visage maussade; s'obstiner dans le mal-faire; et trop de confiance dans l'argent".

A l'âge de six ans, il fut envoyé à l'école monastique de Saint Jarlath pour son éducation. Il fut aussi sous la tutelle de l'Evêque Saint Erc de Slane, qui le baptisa, et, en 512, l'ordonna à la prêtrise. Brendan fut un contemporain et un disciple de Saint Finian , et plus tard de Saint Gildas à Llancarfan dans le Pays de Galles, et plus tard, il ira fonder un monastère à Saint-Malo.

A l'instar de son maître Saint Jarlath, on le connaît comme fondateur d'églises en Bretagne et au Pays de Galles, tout autant que d'écoles et de monastères en Irlande. Après avoir établi nombre de fondations dans le Kerry, il navigua sur le Shannon pour aller fonder le célèbre Monastère de Clonfert. Montague nous rappelle que même si Brendan n'avait jamais quitté les îles, il aurait néanmoins mérité la reconnaissance comme un des plus grands Saints d'Irlande.

Il semble que peu après son ordination, Brendan devint Moine et rassembla une communauté de disciples autour de lui. Entre les années 512 et 530, Saint Brendan construisit des cellules monastiques à Ardfert, et à Shanakeel ou Baalynevinoorach, au pied de la Montagne Brandon Hill. La relation entre la fondation de Clonfert en 559 et Brendan est assurée. Ses biographes disent qu'il gouvernait une communauté de trois mille Moines, avec une règle que lui avait dictée un Ange. Cette fondation deviendra la source principale des activités missionnaires des siècles durant. Saint Senan se trouvait sur son promontoire sur l'Île Scattery, et en une journée, il compta sept navires transportant des étudiants d'outre-mer à travers le Shannon vers Clonfert. Il semble que Brendan ait laissé ses frères en arrière pour entamer ses voyages.

Sur la côte du Kerry, avec quatorze Moines choisis, il bâtit un coracle* avec des claies, le recouvrit de peaux tannées avec des écorces de chêne et amollies avec du beurre, gréa un mat et une voile, et après une prière sur la rive, il embarqua au Nom de la Trinité pour étendre le Royaume de Dieu sur la terre. Avec soixante compagnons, il embarqua, emportant un mois de provisions, pour chercher l'Ile du Bénit -- ancienne croyance de l'antique folklore celtique. A bord du navire, toutes les règles de la vie monastique furent strictement d'application. Après un étrange épisode, au cours duquel il aurait célébré la Divine Liturgie sur le dos d'une baleine, il retourna en Irlande pour fonder Clonfer. Très vite, des foules de pèlerins et d'étudiants affluèrent vers Ardfert. Ainsi, en quelques années, nombre de maisons religieuses se formèrent à Gallerus, Kilmalchedor, Brandon Hill, et sur les Îles Blasquet, afin de répondre aux souhaits et besoins de ceux qui venaient pour la guidance spirituelle de Saint Brendan.
* le "coracle" est une petite embarcation typiquement irlandaise

Après avoir établit le Siège d'Ardfert, Saint Brendan partit pour Thomond, et fonda un monastère à Inis-da-druim (qui s'appelle de nos jours l'île Island, Comté de Clare), dans l'actuelle paroisse de Killadysert, vers l'année 550. Ensuite il voyagea dans le Pays de Galles, puis à Iona, et il laissa des traces de son zèle apostolique à Kilbrandon (près d'Oban) et Kilbrennan Sound. Après une mission de trois ans en Bretagne, il retourna en Irlande, et accomplit nombre de grandes oeuvres dans différentes parties du Leinster, particulièrement à Dysart (Co. Kilkenny), Killiney (Tubberboe), et Brandon Hill. Il fonda le siège d'Ardfert, et d'Annaghdown, et établit des églises à Inchiquin, Comté de Galway, et à Inishglora, Comté de Mayo. Sa plus célèbre fondation sera Clonfert, en 557, pour laquelle il nommera Saint Moinenn comme Prieur et Maître principal.

On rapporte que [Christophe] Colomb, qui était familier de l'histoire de Brendan, aurait été inspiré par la saga épique du Saint, "Navigatio Sancti Brendani Abbatis," qui avait été traduite dans les principales langues d'Europe et incorporée dans le cursus universitaire. Des historiens rapportent que Colomb aurait même visité Clonfert avant d'entamer son voyage vers les Indes et que son équipage comportait nombre d'Irlandais. Longtemps avant Colomb, les Moines irlandais étaient réputés comme voyageurs et explorateurs. La tradition rapporte qu'ils atteignirent l'Islande et explorèrent encore plus loin dans l'Atlantique - probablement aussi loin que l'Amérique.

Brendan lui-même se tint en ces périodes obscures comme le capitaine d'un équipage chrétien. Comme les Grecs et les Vikings, il avait cet appel de la mer en lui, mais il construisit son navire et le mis à l'eau au Nom du Seigneur, et navigua sous l'enseigne de la Croix. C'est une saga palpitante, avec toutes ses étrangetés, et elle lança nombre de marins ultérieurement en vain à la recherche de l'île de Saint Brendan; nul ne la trouva jamais, bien qu'on la dit parfois visible, comme une Ile du Paradis, surgissant à la surface de la mer.

Brendan remit son âme au Seigneur probablement en visitant sa soeur Briga, Abbesse d'un Couvent à Enach Duin (Annaghdown). Son histoire, telle qu'elle nous est parvenue, inclut sa conversation avec sa soeur, alors qu'il était mourant. Quand il lui demandait de l'assister dans son agonie par ses prières, elle lui demanda pourquoi il était effrayé de quitter ce monde. Il répondit : "Je crains d'avoir à voyager seul, que le chemin sera sombre; je crains cette terre inconnue, la présence de mon Roi et la sentence de mon Juge". Prévoyant qu'il pourrait y avoir des rivalités au sujet de son corps, Brendan demanda qu'on garde sa mort secrète pendant que ses reliques retourneraient à Clonfert, camouflées dans un bagage envoyé en avant pour son propre retour.

On rapporte certaines des nombreuses légendes [et traditions] autour de Saint Brendan:

Voici la description graphique d'une de leurs expéditions : "Trois Scots virent auprès du roi Alfred, sur un bateau sans rameurs, d'Irlande, qu'ils avaient quittée, par amour de Dieu ils désiraient être en pèlerinage, qu'ils firent sans crainte. Le bateau sur lequel ils arrivèrent était fait de deux peaux et demi; et ils avaient emporté des provisions pour sept jours; et au bout du septième jour, ils touchèrent terre en Cornouailles, et peu après ils vinrent auprès du roi Alfred."

Saint Brendan était occupé à chanter l'Office de la Fête du Saint Apôtre Paul, quand ses frères lui demandèrent de le faire plus doucement, pour ne pas déranger les monstres marins. Il rit, "Qu'est-ce qui a pu vous faire perdre la Foi? Ne craignez rien d'autre que le Seigneur notre Dieu, et aimez-Le dans la crainte. Vous avez traversé grand nombre de périls, mais le Seigneur vous a permis de tous les franchir sans danger. Il n'y a pas de danger ici. De quoi auriez-vous peur?" Et il dit son Office encore plus solennellement qu'auparavant.

"A ce moment-là, les monstres des profondeurs commencèrent à arriver de tous côtés, s'amusant de la joie de la Fête, suivant le navire. Et lorsque l'Office du jour se termina, ils retournèrent aussitôt et partirent chacun de leur côté."

Ils naviguèrent vers une autre île, petite et belle, sur laquelle il y avait un tourbillon. "Ils traversèrent l'île, et trouvèrent une église en pierre, et à l'intérieur un vénérable vieillard en prière et le vieil homme leur dit : "Ô Saints hommes de Dieu, dépêchez-vous de fuir cette île. Parce qu'il y a une sorte d'énorme poisson-chat ici, pétri de ruses, qui est devenu énorme d'avoir mangé trop de poissons". Aussitôt ils repartirent en hâte vers leur bateau et abandonnèrent l'île.

"Mais voilà que dernière eux, ils aperçurent la bête nageant à travers la mer, et elle avait d'énormes yeux comme des vaisseaux de verre. Alors ils tombèrent en prière, et Brendan dit : "Seigneur Jésus Christ, retiens ta bête" Et aussitôt une autre énorme bête surgit des profondeurs de la mer, et s'approchant, engagea le combat avec la première; et toutes deux s'enfoncèrent dans les profondeurs de la mer, et on ne les revit plus jamais. Alors ils remercièrent Dieu, et retournèrent vers le vieil homme, afin de le questionner sur son style de vie et d'où il venait.

"Et il leur dit, "Nous étions douze hommes de l'Île d'Irlande à venir en ce lieu, cherchant l'endroit de notre résurrection. Onze sont morts; je suis le seul en vie, attendant, Ô Saint de Dieu, l'Hôte de tes mains. Nous avions emmené sur notre navire un chat, le plus aimable de tous et grandement aimé de nous tous; mais il grandit d'une manière gigantesque à force de manger du poisson, comme je l'ai dit; pourtant notre Seigneur Jésus Christ ne souffrit pas qu'il nous fasse du tort".

"Puis il leur montra la route du pays qu'ils cherchaient; et recevant l'Hôte des mains de Brendan, il s'endormit joyeusement dans le Seigneur; et il fut enseveli aux côtés de ses compagnons".

Ensuite ils arrivèrent à une île pleine de fleurs et d'arbres fruitiers, et trouvèrent un port. "Alors Brendan dit à ses frères, "Voyez, notre Seigneur Jésus Christ, le Bon, le Miséricordieux, nous a donné cette place où attendre Sa sainte résurrection. Mes frères, si nous n'avions rien d'autre pour restaurer nos corps, cette source seule nous suffirait comme viande et boisson."

"Alors au-dessus de la source on vit un arbre d'une étrange auteur, couvert d'oiseaux d'un blanc éclatant, si nombreux sur l'arbre qu'il était difficilement visible par des yeux humains. Et regardant vers le haut, l'homme de Dieu commença à se demander en lui-même ce qui avait pu amener une telle quantité d'oiseaux ensemble sur un même arbre."

Et il pria dans les larmes que Dieu veuille bien lui révéler le mystère des oiseaux.

"Et les oiseaux lui parlèrent. "Nous sommes", dirent-ils, "de la grande ruine de l'antique Ennemi, qui n'avions pas consenti entièrement à lui. Cependant du fait que nous avions consenti partiellement à son péché, notre ruine aussi survint. Du fait que Dieu est juste, et garde la vérité et la miséricorde. Et ainsi sont Ses jugements, ainsi Il nous envoya en ce lieu, où nous n'avons d'autre peine que de ne plus pouvoir contempler la présence de Dieu, et ainsi Il nous a rendus étrangers de la compagnie de ceux qui se tenaient fermement. Aux fêtes solennelles et aux Shabaths nous prenons des corps comme vous voyez, et nous nous maintenons ici, louant notre Créateur. Et comme d'autres esprits qui sont envoyés à travers les diverses régions de l'air et de la terre, ainsi nous pouvons aller vite.

"A présent toi et tes frères êtes un an en voyage; et il vous reste six ans à faire. Quant à ce jour où vous célébrez la Fête de Pâque, vous la conserverez chaque année de votre pèlerinage, et


Dernière édition par Philippe Crévieaux le Sam 30 Mai - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Crévieaux



Nombre de messages : 404
Age : 52
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: Saint Brendan le Navigateur; 16-29 mai   Ven 29 Mai - 11:10

après cela vous trouverez ce que vous avez gardé dans vos coeurs, le pays qui est promis aux Saints. "Et alors quand l'oiseaux nous eut parlé, il s'éleva de la proue, et pris son envol avec les autres.

"Et quand l'heure du soir arriva, alors tous les oiseaux qui étaient sur l'arbre commencèrent à chanter d'une seule voix, battant des ailes et disant "Les louanges sont pour Toi, Ô Seigneur, en Sion: et en Toi nous accomplirons notre voeux". Et ils continuèrent en répétant le verset, toute une heure durant.

"Il sembla aux frères que la mélodie et le son des ailes était comme une lamentation qui était doucement changée. Alors Saint Brendan dit aux frères, "rafraîchissez vos corps, et en ce jour vous aurez vos âmes remplies avec le pain céleste". Et quand la Fête fut terminée, les frères commencèrent à chanter l'office; et après, ils se reposèrent en paix jusqu'à la troisième heure de la nuit.

"Alors l'homme de Dieu se réveillant, commença à faire se lever les frères pour les Vigiles de la Sainte Nuit. Et quand il eut commencé le verset "Seigneur, Tu ouvre mes lèvres, et mon coeur chantera Tes louanges", tous les oiseaux se joignirent avec voix et ailes, chantant "Louez le Seigneur, vous tous Ses Anges; louez-Le, vous tous Ses serviteurs". Et de même qu'aux Vêpres, ils chantèrent une heure durant.

"Alors, quand l'aube surgit pour achever la nuit, ils commencèrent tous à chanter : "Laissons la beauté du Seigneur notre Dieu être sur nous", avec une mélodie égale et aussi longue que le chant, qu'il en avait été aux Matines.

"A Tierce, ils chantèrent ce verset : "Chantez les louanges à Dieu, chantez les louanges; chantez les louanges avec bienveillance". Et à Sexte ils chantèrent "Seigneur, lève la lumière de Ta face sur nous, et fais-nous miséricorde". A None, ils dirent "Voyez comme il est bon et doux pour des frères de demeurer ensemble en unité". Et ainsi jour et nuit les oiseaux chantaient les louanges de Dieu. Et à travers les octaves de la Fête, ils continuaient les louanges de Dieu…

"Là les frères demeurèrent jusqu'à la Pentecôte; et le doux chant des oiseaux faisait leur délice et les ravivait.. Mais quand l'octave de la Fête se termina, le Saint proposa à ses frères de préparer le bateau, et de remplir le vaisseau avec de l'eau de la source. Et quand tout fut prêt, l'oiseau précité arriva d'un vol léger, et se posa sur la proue du navire, et dit, comme pour les mettre en confiance face aux périls de la mer : "A présent que vous avez le Repas du Seigneur, dans l'année écoulée, de la même manière vous vous trouverez en la même nuit que cette année... Après huit mois, vous trouverez une île.. sur laquelle vous célèbrerez la Nativité du Seigneur". Et quand l'oiseau eut prédit ces choses, il retourna à sa propre place.

"Alors les frères hissèrent leurs voiles et s'élancèrent sur la mer. Et les oiseaux chantaient d'une seule voix, disant "Ecoute-nous, Ô Dieu de notre Salut, Toi qui est l'espoir de toutes les fins de la terre, et de tous ceux qui sont loin sur les flots". Et ainsi pendant trois mois ils furent portés par les étendues de l'océan, et ils ne virent rien d'autre que la mer et le ciel"

ou

SAINT BRENDAN, L'ABBÉ ORTHODOXE QUI IMPLANTA L'EGLISE EN AMÉRIQUE AU SIXIÈME SIÈCLE – EVANGÉLISATION DU GRAND NORD :
http://stmaterne.blogspot.com/2007/05/saint-brendan-labb-orthodoxe-qui.html
1. Saint Brendan le Navigateur, protecteur des marins – prières, iconographie, vie, etc;
2. preuves archéologiques des missions des Moines orthodoxes irlandais avant le huitième siècle en Amérique du Nord;
3. missions des Vikings orthodoxes vers l'Islande et le Groenland, suite à la conversion des anciens envahisseurs de l'Angleterre (étude du p. Andrew Philips), Vikings christianisés venant donc en successeurs de Saint Brendan dans les eaux du Grand Nord.

http://www.hs-augsburg.de/~harsch/Chronologia/Lspost10/Brendanus/bre_intr.html

Et une étude avec texte latin original et traduction intégrale en français :
http://web.archive.org/web/20041013145243/http://www.utqueant.org/brend.html

Photos du point d'embarquement de Saint Brendan pour le "grand large" :
http://www.viewzone.com/crichton22.html

Pour revivre le voyage de Saint Brendan mais version 1976, par un marin de génie, époux d'une grande médiéviste qui sut, du premier coup d'oeil, voir que le texte de Saint Brendan, derrière les aspects mystiques (dont quasiment plus personne hélas n'a les clés de décodage, puisque les Occidentaux ont rejeté les racines de la Foi chrétienne..), était un véritable traité du "comment faire et réussir ce voyage", il y a le livre traduit en 1978 en français, et réédité en 2000.
http://www.bibliomonde.net/livre/voyage-brendan-le-2324.html

Tropaire de Saint Brendan ton 4
[repris de l'Hymne d'Envoi (Ton 4)]
La Divine Ressemblance a été parfaite en toi, Ô Saint Père Brendan,/
car en prenant la Croix tu as suivi le Christ,/
et par tes actions tu nous as enseignées à ne pas nous soucier de la chair car elle passe,/
mais de cultiver notre âme puisqu'elle est immortelle:/
c'est pourquoi, Ô Saint père, ton esprit se réjouit avec les Anges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Saint Brendan le Navigateur; 16-29 mai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Gaétan de Thienne et commentaire du jour "Qui perdra sa vie à cause de moi la gardera"
» Sainte Jeanne Delanoue et Saint Roch
» Sainte Véronique, Saint André Corsini et commentaire du jour "Jésus appelle les Douze, et..."
» Saint Nazaire et Saint Celse Martyrs et commentaire du jour "La perle de grande valeur"
» Prières à Saint Expédit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORTHODOXIE LIBRE :: L'orthodoxie de toujours :: Les Saints-
Sauter vers: