ORTHODOXIE LIBRE

Ce forum se veut un lieu de discussion sur l'orthodoxie spirituellement libre, à savoir celle qui demeure fidèle à la Tradition et aux dogmes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saint Dunstan de Canterbury; 19 mai - 1 juin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Crévieaux



Nombre de messages : 404
Age : 52
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Saint Dunstan de Canterbury; 19 mai - 1 juin   Lun 1 Juin - 11:19

SAINT DUNSTAN DE CANTERBURY (+988)
Abbé de Glastonbury, vingt-sixième Archevêque de Canterbury ; né à Baltonsborough près de Glastonbury, Angleterre, vers 909.

Dunstan, né d'une noble famille anglo-saxonne apparentée à la maison dirigeante du Wessex, fut une des grandes figures de l'Histoire anglaise. Il reçut sa prime éducation des Moines irlandais à Glastonbury. Pendant qu'il était jeune, il fut envoyé comme page auprès de la cour d'Athelstan.

Il avait déjà reçu la tonsure, et son oncle, l'Evêque Saint Alphege le Chauve de Winchester, l'encouragea à s'engager dans la vie monastique. Dunstan hésita quelque temps et faillit même se marier, mais après avoir été sauvé d'une maladie de peau qu'il pensait être la lèpre, il reçut l'habit monastique (en 934) de son oncle le même jour que Saint Ethelwold vers 939.

Il retourna à Glastonbury et on pense qu'il s'y construisit une petite cellule près de la vieille église, où il entama une vie de prière, d'étude, et de travail manuel qui inclut la réalisation de cloches et de vases sacrés pour l'église, et la copie ou l'enluminure de livres. On le décrit comme excellant dans la peinture, la broderie, la harpe, comme fondeur de cloche, et comme artisan du métal. Dunstan jouait de la harpe pendant que les Moniales de l'Abbaye brodaient ses dessins. On rapporte qu'un jour qu'il avait raccroché sa harpe au mur et quitté la pièce quelque temps, la harpe continua de jouer sur son propre accord. Les Moniales prirent cela comme un signe de la future grandeur de Dunstan.

Dunstan aimait aussi la musique vocale : quand il chantait à l'autel, rapporte un contemporain, "il semblait être occupé à converser face à face avec le Seigneur". Etant très habile dans les arts, Dunstan stimula la renaissance de l'art ecclésial.

Le successeur d'Athelstan, Edmund, l'appela à la court pour devenir conseiller royal et trésorier. En 943, le roi Edmond I échappa de peu à la mort durant une chasse, il nomma Dunstan Abbé de Glastonbury avec pour tâche d'y restaurer la vie monastique et de richement doter le monastère. Selon la vieille chronique saxonne, Dunsan n'avait que dix-huit ans quand il devint Abbé de Glastonbury.

Dunstan restaura les bâtiments du monastère et l'église de Saint-Pierre. En introduisant des Moines parmi les Prêtres qui y vivaient déjà, il mit en vigueur la discipline régulière sans que cela ne provoque de troubles. Il transforma l'Abbaye en grand centre d'enseignement. Dunstan revitalisa aussi les autres Monastères de Glastonbury.

Le meurtre du roi Edmund fut suivit par l'accession de son frère Edred, qui fit de Dunstan un de ses principaux conseillers. Dunstan devint profondément impliqué dans la politique séculière, et encouru la colère des nobles saxons de l'Ouest pour avoir dénoncé leur immoralité et pour son appel urgent à faire la paix avec les Danois.

En 955, Edred mourut et ce fut son neveu de seize ans, Edwy, qui lui succéda. Le jour de son couronnement, Edwy quitta le banquet royal pour aller voir une fille appelée Elgiva et sa mère. Pour cela, il fut vertement tancé par Dunstan, et le prince n'accepta pas l'admonition. Avec le soutien des partis opposants, Dunstan tomba en disgrâce, sa propriété fut confisquée et il fut exilé.

Il passa une année à Gand, dans les Flandres, et là il entra en contact avec le monachisme continental. Cette expérience alimenta sa vision d'un parfait monachisme suivant la règle Saint Benoît, ce qui inspirera ses travaux ultérieurs.

Une rébellion éclata en Angleterre; le Nord et l'Est déposèrent Edwy et choisirent son frère
Edgar le Pacifique pour le trône. Edgar rappela Dunstan et en fit son conseiller principal, en
957 l'Evêque de Worcester, et l'Evêque de Londres en 958.

A la mort d'Edwy en 959, le royaume fut réunifié sous Edgar, qui nomma Dunstan Archevêque de Canterbury en 961. Ensemble, ils initièrent une politique de réforme pour renforcer tant l'Eglise que le pays. A Canterbury, Dunstan fonda une abbaye à l'est de la ville, et trois églises : Très-Sainte-Mère-de-Dieu, Saints Apôtres Pierre-et-Paul, et Saint-Pancrace.

En 961, Dunstan partit pour Rome pour recevoir l’omophore et fut nommé par le Pape et Patriarche de Rome Jean XII comme légat. Avec cette autorité, il entreprit de rétablir la discipline ecclésiastique, sous la protection du roi Edgar, et assisté par Saint Ethelwold, Evêque de Winchester, et Saint Oswald, Evêque de Worcester et l'Archevêque d'York. En ces jours, la vie monastique anglaise avait quasiment disparu, résultat des invasions danoises. Ils restaurèrent la plupart des grand monastères, comme Abingdon, qui avait été détruits durant les invasions danoises, et en fondèrent de nouveaux.

Dunstan fonda des Monastères à Bath, Exeter, Westminster, Malmesbury, et d'autre lieux. Il rédigea des règles pour chaque, afin d'y insuffler le bon ordre. Les Prêtres séculiers récalcitrants furent éjectés et remplacés par des Moines à Winchester, Chertsey, Surrey, et Dorset. Vers 970 une conférence d'Evêques, d'Abbés et d'Abbesses établit un code national d'observances monastiques, le "Regularis Concordia." En harmonie avec les coutumes continentales et la règle de Saint-Benoît, il avait néanmoins ses particularités : les monastères devaient être intégrés dans la vie des gens, et leur influence ne devait pas rester confinée à l'intérieur des murs du monastère.

Le clergé qui avait vécu une vie scandaleuse et des situations irrégulières fut réformé. Dunstan demeura ferme dans ses normes morales, au point de faire postposer le couronnement d'Edgar pour quatorze ans - probablement à cause de sa désapprobation du comportement scandaleux d'Edgar. Il modifia le rite de couronnement, et certaines de ses modifications réalisées pour le couronnement d'Edgar à Bath en 973 ont survécu jusqu'à nos jours chez les papistes.

Durant les seize ans de règne d'Edgar, Dunstan fut son principal conseiller, le critiquant librement. Un jour que le roi s'était rendu coupable d'immoralité, Dunstan se tint debout devant sa face, refusant de prendre sa main tendue et faisant brusquement demi-tour en disant: "Je ne suis pas l'ami de l'ennemi du Christ". Plus tard, il imposa comme pénitence au roi de ne pas porter sa couronne sept ans durant.

Dunstan continua à diriger le pays durant le court règne du roi successeur, Edouard le Martyr, le protégé de Dunstan. La mort du jeune roi, reliée aux réactions anti-monastiques ayant suivit la mort du roi Edgar, affectèrent terriblement Dunstan. Sa carrière politique étant terminée, il retourna à Canterbury pour enseigner à l'école cathédrale, où on lui attribue des visions, des prophéties et des miracles. Il eut une dévotion particulière pour les Saints de Canterbury, dont il visitait la tombe de nuit.

A la fête de l'Ascension en 988, l'Archevêque tomba malade, mais il célébra la Divine Liturgie et prêcha trois fois à son peuple, à qui il déclara qu'il mourrait bientôt. Deux jours plus tard, il rendit son âme au Seigneur. Il est considéré comme le restaurateur du monachisme en Angleterre. On dit que le dixième siècle forma l'Histoire anglaise, et que Dunstan forma le dixième siècle. Il composa nombre d'hymnes, notamment le "Kyrie Rex spendens"

Office à notre Saint Père Dunstan, Archevêque de Canterbury
Vêpres et Matines [en anglais] : http://www.orthodoxengland.btinternet.co.uk/servduns.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Saint Dunstan de Canterbury; 19 mai - 1 juin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10 juin : Fête du Saint-Sacrement
» 6 juin : Solennité du Saint-Sacrement ou Fête-Dieu
» Du 3 au 11 juin 2011 Neuvaine au Saint-Esprit
» FETE DE SAINT ANTOINE DE PADOUE LE 13 JUIN
» Saint Pierre et Saint Paul fete 29 juin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORTHODOXIE LIBRE :: L'orthodoxie de toujours :: Les Saints-
Sauter vers: