ORTHODOXIE LIBRE

Ce forum se veut un lieu de discussion sur l'orthodoxie spirituellement libre, à savoir celle qui demeure fidèle à la Tradition et aux dogmes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saint Justin Popvic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre



Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Saint Justin Popvic   Mar 11 Mai - 17:11

Le Patriarcat de Serbie vient de canoniser le Père Justin Popovic. Cette église locale bien que n’ayant jamais rompu la communion - alors que leurs cacodoxies le justifient pleinement - avec les néo-calendaristes et les oecuménistes s’est toujours signalé par un désir sérieux de conserver la vie orthodoxe la plus authentique. Le Patriarcat de Serbie est resté fidèle au calendrier julien dans lequel se sont sanctifiés tous les saints orthodoxes, il a protégé en son temps l’ERHF et surtout il s’est s’efforcé de maintenir parmi son clergé et ses fidèles le flambeau de la Tradition Orthodoxe en résistant fermement et discrètement aux multiples tentatives de pourrissement des oecuménistes, comme à la tentative de la destruction de son peuple lors de la récente guerre en ex-Yougoslavie. En reconnaissant la sainteté du Père Justin l’église serbe ajoute un joyau de grand prix à sa glorieuse couronne, déjà sertie d’éclatantes gemmes depuis le début de sa glorieuse histoire.
Le Père Justin Popovic est donc reconnu comme saint, sans doute aucun à cause de ses vertus personnelles dont nous laisserons le soin à d’autres, plus qualifiés, de parler. Mais il est aussi Saint en tant que docteur, confesseur, et disent déjà certains, tel un nouveau Père de l’Eglise au 20ème siècle. En tant que nouveau docteur de l’Eglise, il a magnifiquement exposé dans ses nombreux ouvrages l’enseignement éternel de l’Orthodoxie en puisant aux sources les plus incontestables. Respectueux de la vérité contenue dans ce qu’il nomme du terme générique de « Philosophie orthodoxe de la Vérité » Saint Justin Popovic n’a introduit aucune innovation dans ses ouvrages et a confirmé par ses vertus personnelles la réalité de la déification, but de tout chrétien orthodoxe. Il a exposé dans la langue d’aujourd’hui, avec courage, malgré la persécution des communistes et le mépris d’une certaine intelligentsia orthodoxe déliquescente, tout l’enseignement de ses prédécesseurs inspirés. N’aurait-il fait que cela, il mériterait toute notre reconnaissance et toute notre admiration.
Mais son principal apport théologique, le plus puissant, le plus novateur, le plus courageux a été de caractériser l’œcuménisme comme une hérésie. Saint Justin explique sans ambages qu’il s’agit même d’une pan-hérésie qui récapitule et contient toutes les autres, dans l’unique but poursuivi depuis les origines par le démon et les mensonges qu’il fomente : la destruction de la Sainte Eglise Orthodoxe du Christ. Si l’œcuménisme en venait à s’imposer totalement cela voudrait dire qu’il n’existe plus d’organisme théandrique capable de continuer le travail de salut de l’humanité entrepris depuis la Pentecôte. Telle est, d’ailleurs, le sens de la question que pose le Christ lorsqu’il demande : « Quand je reviendrai, l’amour existera-t-il encore ? » Car par amour, le Seigneur entend ici non le sentiment charnel propre à toutes les créatures, non le sentiment psychique d’empathie pour autrui dans lequel les oecuménistes s’égarent, mais l’amour vrai pour Sa personne et Son enseignement tel qu’il a été dogmatisé et vécu par les orthodoxes depuis plus de deux mille ans.
Saint Justin Popovic est à l’œcuménisme ce que Saint Athanase fut à l’arianisme : celui qui l’a sur le plan de l’analyse théologique définitivement terrassé. En proclamant à la face du monde la sainteté de Justin Popovic, l’église serbe proclame en même temps une condamnation radicale de l’œcuménisme et aussi du papisme, contre lequel le nouveau n’a cessé de lutter. Car comment imaginer qu’un saint docteur de l’Orthodoxie soit le propagateur d’ une théologie fausse ?
Et si l’œcuménisme comme le prouve la théologie divinement inspirée de Saint Justin est une hérésie, cela signifie que tous ceux qui luttent contre cette parataxe mènent le bon combat. Je ne vais pas ici justifier et masquer les faiblesses historiques des mouvements de résistants à l’œcuménisme et au nouveau calendrier, mais comme dans la parabole bien connue, ne leur reprochons pas d’avoir laissé passer le cumin de leur erreurs, alors qu’ils ont commencé par avoir le courage d’arrêter le chameau de l’hérésie ! Un jour viendra, espérons-le, où toutes les disputes humaines pusillanimes et stériles des résistants se fondront dans l’oubli, alors que leur mérite apparaîtra en pleine lumière : celui d’avoir osé affronter en face, à mains nues, le dragon de l’œcuménisme, avec toutes ses pompes, ses honneurs mondains et ses compromissions dégradantes.
Si l’œcuménisme est vraiment la pan-hérésie qui menace l’Eglise de mort, comme l’affirme Saint Justin à travers toute son œuvre, alors il est indubitable qu’il appartient à chaque brebis raisonnable de l’Eglise du Christ de quitter sur le champ les évêques, prêtres, higoumènes, pseudo-théologiens etc.. qui prêchent cette erreur. Qui sont les oecuménistes ? Ceux qui prient avec les hétérodoxes, ceux qui reconnaissent qu’il y a chez eux des sacrements, ceux qui leurs permettent de prendre la parole et de prêcher dans les Saintes Eglise du Christ, ceux qui reconnaissent à leurs clercs des dignités ecclésiastiques, ceux qui participent à des assemblées de pseudo-églises où toutes les hérésies sont proclamées, ceux qui vont se perdre dans des rassemblement du genre Taizé, ceux qui prétendent que les dogmes sont des théologouménas, ceux qui veulent que dans l’orthodoxie les femmes accèdent à la prêtrise ou à l’épiscopat, ceux qui acceptent à l’eucharistie des hétérodoxes, ceux qui corrigent sans vergogne les livres liturgiques pour les adapter à l’esprit du monde, ceux qui veulent supprimer les iconostases, ceux qui ne veulent plus porter de soutane en méprisant l’habit de gloire arboré par leurs prédécesseurs, ceux qui veulent modifier les règles du jeune, ceux qui transforment la piété de l’Eglise en service social…enfin tous ceux qui, incapables de se prosterner devant la porte étroite du Royaume et d’admettre humblement que pour l’instant ils sont incapables de la franchir, déclarent avec une arrogance inouïe , qu’il faut l’élargir pour leur faire un passage à l’ image et à la ressemblance de l’homme déchu !
Certains objecteront que Saint Justin est toujours demeuré fidèle à son Patriarcat et n’a jamais voulu le quitter. Mais avait-il une autre alternative ? Il a donc supporté. Pleurant avec le Saint Métropolite Philarète lorsque ce dernier pleurait en écrivant ses « Lettres de douleur », pleurant chaque fois qu’il voyait les enfants de l’orthodoxie s’engager dans des voies tortueuses. Saint Justin n’avait besoin de rien d’autre puisque c’est lui qui par sa prière et son enseignement sanctifiait et maintenait son Eglise locale dans la Vérité, dont il était la plus solide colonne. Lorsque nous suivons l’enseignement de Saint Justin, lorsque nous le prions, lorsque nous sommes capables de supporter la haine, la calomnie comme il l’a supporté – je me suis souviens encore de certain recteur d’un Institut de Théologie qui se gaussait de sa théologie ! – alors nous sommes comme lui, pleinement dans l’Eglise.
Espérons donc que l’œuvre de Saint Justin soit de plus en plus lue, traduite et qu’il en sortira des actes concrets. Car si l’œcuménisme est vaincu dans sa pseudo-théologie, il n’est pas encore vaincu en acte, et le combat sera long. La question aujourd’hui qui se pose à tous les orthodoxes en France est de savoir comment réunir dans une même église confessante tous ceux, et ils sont nombreux, qui ne veulent plus de l’œcuménisme et de son corollaire le nouveau calendrier. Ils serait orgueilleux de prétendre qu’il existe à ce jour une éparchie capable de le faire seule. L’aide et l’union de tous est nécessaire pour terrasser l’œcuménisme. Mais en ce jour réjouissons-nous de voir glorifier Saint Justin et avec lui la Foi Orthodoxe toute entière affermie !
Pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Saint Justin Popvic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Justin le Philosophe, Martyr. (complet)
» Saint Pothin, évêque, Sainte Blandine, vierge et leurs compagnons et commentaire du jour "Je crois à la resurrection de la chair"
» LE SEIGNEUR A RÉGNÉ PAR LE BOIS… (Explication de SAINT JUSTIN.)
» Les catholiques... sont-ils athées ? (saint Justin)
» ISAAC LE SYRIEN saint (VIIe s.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORTHODOXIE LIBRE :: Orthodoxie et hétérodoxie :: Orthodoxie mondiale-
Sauter vers: