ORTHODOXIE LIBRE

Ce forum se veut un lieu de discussion sur l'orthodoxie spirituellement libre, à savoir celle qui demeure fidèle à la Tradition et aux dogmes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La position de l'Eglise Orthodoxe sur les prêts à intérêts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthias



Masculin Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: La position de l'Eglise Orthodoxe sur les prêts à intérêts   Mer 25 Juil - 22:39

Bonjour,

il me semble que selon l'église catholique, le prêt à intérêt est sinon interdit du moins mal vu ou découragé.
Quel est la position de l'Eglise Orthodoxe à ce sujet ? Devrait on imiter les musulmans et leur système de banques islamiques respectueuses d'une certaine éthique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Serge
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 270
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: La position de l'Eglise Orthodoxe sur les prêts à intérêts   Dim 19 Aoû - 18:50

Je réponds à cette question tardivement. Un mot sur les banques islamiques. Elles ne prêtent pas à intérêt, ce qui ne veut pas dire que l'emprunt a un coût nul. Le mécanisme consiste en l'achat par la banque du bien final et en sa revente à l'acquéreur final, qui aurait été l'emprunteur, au prix initial additionnés de frais (l'ensemble pouvant être payé à tempérament). Je suppose que ces frais sont en fait des intérêts déguisés auxquels on ne donne pas le nom et qui prennent en compte la nature du bien, la fiabilité de l'emprunteur etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orthodoxie-libre.actifforum.com
Matthias



Masculin Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: La position de l'Eglise Orthodoxe sur les prêts à intérêts   Dim 19 Aoû - 19:06

Jean-Serge a écrit:
Je réponds à cette question tardivement. Un mot sur les banques islamiques. Elles ne prêtent pas à intérêt, ce qui ne veut pas dire que l'emprunt a un coût nul. Le mécanisme consiste en l'achat par la banque du bien final et en sa revente à l'acquéreur final, qui aurait été l'emprunteur, au prix initial additionnés de frais (l'ensemble pouvant être payé à tempérament). Je suppose que ces frais sont en fait des intérêts déguisés auxquels on ne donne pas le nom et qui prennent en compte la nature du bien, la fiabilité de l'emprunteur etc.

Oui c'est quasiment ça. Disons que l'avantage majeur par rapport au système occidental est qu'il n'y a pas de création monétaire fictive lors du prêt. En effet le bien réel est acheté par la banque avec de l'argent réel et remboursé ensuite avec l'argent réel de l'emprunteur. Tout le contraire d'une banque française qui crée "par magie" une ligne de crédit adossée à presque aucune réalité physique (réserve or, réserve de monnaie papier).

Ensuite la banque islamique s'engage à ne pas utiliser l'argent déposé dans un compte pour des objectifs qui iraient à l'encontre des préceptes de leur religion. Moi en tant que chrétien mon argent sert à financer des armes, des mines antipersonnel, etc ...

Pour revenir à ma question de départ sur la position de l'Eglise Orthodoxe à ce sujet, j'ai lu une homélie de Saint Grégoire de Nysse; sur l'usure. Il est sans concession à l'égards de ces pratiques. Sa position est elle isolée ou fait elle référence ? Dans ce cas pourquoi n'y a t'il pas de banques en phase avec l'éthique chrétienne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Serge
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 270
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: La position de l'Eglise Orthodoxe sur les prêts à intérêts   Dim 19 Aoû - 20:23

Concernant la création monétaire fictive, je ne suis pas aussi sûr. La création de la monnaie fictive comme vous dites vient du principe de la réserve fractionnaire. Les dépôts sont en fait des prêts consentis aux banques qui peuvent les prêter. Si mes souvenirs sont bons, 92% des sommes en compte courant sont prêtables, ce qui fait que pour un dépôt initial de 100 euros, un premier prêt permet d'en prêter 92% soit 92% ceux-ci pouvant être prêtés pour 92% etc. Je ne pense pas que les banques islamiques pratiquent une réserve à 100% qui leur interdirait donc de réaliser ses opérations à partir des dépôts à vue de leurs clients; il y a donc création monétaire également.

Ainsi, Dubai a connu une explosion de sa bulle immobilière où des projets d'immeubles étaient vendus et passaient de main en main avant d'avoir été construits : des biens qui n'existaient pas et n'existeront peut-être jamais au vu de l'avancement de la réalisation de certains. Et pourtant, il y avait de la finance islamique à Dubai.


Mais la réserve fractionnaire est un phénomène récent qui se développe après le Moyen Âge et était auparavant prohibé.

A ce sujet, je conseille le livre de Jesus Huerta de Soto MONNAIE CREDIT BANCAIRE ET CYCLES ECONOMIQUES disponible en français sur le site de l'auteur : http://www.jesushuertadesoto.com/madre2.htm Voir la section article et livres en français.

On peut se reporter à Saint Nicodème l'Hagiorithe dans son Manuel de la Confession et lui aussi précise que le prêt à intérêt est un péché.

A noter également qu'il existe des fonds d'investissments éthiques s'interdisant d'investir dans des activités immorales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orthodoxie-libre.actifforum.com
Matthias



Masculin Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: La position de l'Eglise Orthodoxe sur les prêts à intérêts   Dim 19 Aoû - 21:13

Le système de réserve fractionnaire non indexé sur l'or (entre autre) ou le prêt non adossé a un bien physique (pour simplifier la banque achète pas le bien) entraine forcément une création monétaire fictive dans un premier temps. (cf les économistes monétaristes, Mises etc ..)
Au niveau de la reserve fractionnaire certaines banques islamiques la pratique et d'autres non. Mais d'un point de vue inflationniste le seul fait que la banque achète le bien est déjà un énorme avantage contre la fiction inflationniste. (cf l'argent dette)

MAIS de toute manière ma préoccupation n'est pas tellement ce que font les musulmans ni comment techniquement le système bancaire fonctionne. Que ce soit l'un ou l'autre leur préoccupation n'est pas la notre, suivre le Christ. Ce que je souhaites savoir et pratiquer, c'est ce qui est le plus juste d'un point de vue Orthodoxe. Actuellement le peu d'argent que j'ai sur mon compte est utilisé sans mon contrôle pour faire plus de mal que de bien. Ces organismes pratiquent l'usure qui est considérée comme un péché par plusieurs grands de l'Eglise. Cette situation ne me satisfait pas.

Jean-Serge a écrit:

On peut se reporter à Saint Nicodème l'Hagiorithe dans son Manuel de la Confession et lui aussi précise que le prêt à intérêt est un péché.

A noter également qu'il existe des fonds d'investissments éthiques s'interdisant d'investir dans des activités immorales.

Donc en gros "c'est péché !" comme on dit chez les pieds-noirs; mais pourtant l'Eglise surtout de nos jours ne propose rien (à ma connaissance). Il y a surement une flopée d'articles théoriques mais d'un point de vue "praxis" ?
De la même manière que dans les sociétés humaines il existe des vides juridiques, n'y a t'il pas dans notre situation contemporaine un vide éthique et spirituel vis à vis de la finance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias



Masculin Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: La position de l'Eglise Orthodoxe sur les prêts à intérêts   Mer 14 Mai - 13:13

Je me permet de remettre à jour ce sujet qui me tiens à coeur. Désolé, je ne veux pas faire le rebelle ou troubler le forum mais je n'ai toujours pas trouvé de réponse à mes questions, qui sont, je vous l'assure, sincères.

Je voudrais savoir depuis quand l'Eglise Orthodoxe tolère le système bancaire basé sur l'usure ? Pourquoi à l'époque de Jean Chrysostome ce système du prêt à intérêt était dénoncé alors que maintenant il est toléré et pratiqué par les chrétiens orthodoxes. Quand cela a été changé ? Comment cela a été justifié ? Pour quels motifs ?

Chez les catholiques c'est le Pape, qui sous l'influence du modernisme; à finalement abandonné aux alentours de 1830 la dénonciation du prêt à intérêt. Mais des siècles avant les catholiques avaient déjà toléré cela sous l'influence des banques protestantes qui faisaient concurrence. Pourtant durant le moyen âge il était rigoureusement interdit pour un catholique de pratiquer le prêt à intérêt et les rois se tournaient donc vers des prêteurs juifs ou autres. Je trouve qu'en abandonnant ce combat, le catholicisme a fait une grave erreur. Elle a laissé entrer la corruption de Mammon, ce qui a causé sa perte à de multiples reprises.

Chez les orthodoxes je n'ai toujours aucune explication. Il me semble étonnant que si peu de gens s'intéressent à ce sujet qui est pourtant central dans le mal actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthias



Masculin Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: La position de l'Eglise Orthodoxe sur les prêts à intérêts   Sam 3 Jan - 16:30

Les choses avancent !!! Je me permet de vous transmettre ici un article du journal Libération sur la création d'une Finance "Orthodoxe" en Russie, respectant plusieurs valeurs éthiques.

François-Xavier CARAYON Etudiant chercheur à l'université d'Oxford (Royaume-Uni) a écrit:
Affectée par la chute des cours du pétrole, et les sanctions occidentales nées de la crise ukrainienne, la Russie aura vécu, à la fin de 2014, l’effondrement de sa monnaie, et l’explosion de son inflation. C’est le moment qui a été choisi par des acteurs économiques et religieux russes de premier rang pour lancer la première institution financière du pays, conforme aux préceptes de la religion orthodoxe. Ne nous y trompons pas : cette coïncidence de calendrier n’en est pas une. Si l’idée d’une «finance orthodoxe» est, par nature, d’ordre spirituel, l’ambition politique du projet est claire. Voilà une manière non dissimulée de pointer du doigt les faiblesses du système financier occidental et de faire, ainsi, reposer sur l’Occident les difficultés économiques et financières que traverse la Russie. Pas inutile pour un gouvernement qui peut craindre le mécontentement de sa population confrontée à la hausse vertigineuse du coût de la vie. Construire un système bancaire et financier indépendant des institutions occidentales, rompant avec leurs méthodes, autant qu’avec leurs objectifs, permettrait de bâtir une économie plus prospère, plus souveraine et plus stable, nous expliquent les promoteurs de cette finance confessionnelle.

Elle proposerait des produits alternatifs aux prêts classiques afin d’éviter l’usage de l’intérêt, et prohiberait tout investissement dans les activités non conformes à la morale orthodoxe (les jeux, le tabac). Pourquoi pas les armes, demanderont les (faux) naïfs à nos amis russes, seconds plus gros exportateurs mondiaux ? Cette industrie naissante n’est pas sans rappeler la finance islamique ; et les Russes ne s’en cachent pas. Les banques islamiques prohibent aussi l’intérêt et la spéculation sur les produits haram, les armes, l’alcool, l’industrie du jeu et de la pornographie, encouragent le partage du risque, ainsi que des pertes et des profits dans les contrats financiers, exigent l’adossement de tout produit financier à des actifs tangibles, garantie d’une création de richesse réelle. Quand les conseils d’administration chariatiques ou «shari’a boards» surveillent, au sein des banques islamiques, la conformité des produits et services financiers à la loi divine islamique, un conseil de surveillance réunissant des hauts représentants de l’Eglise orthodoxe de Russie exercera le même contrôle dans leurs propres institutions.

Vieille d’à peine un demi-siècle, la finance islamique mobilise près de 2 000 milliards de dollars d’actifs et connaît une croissance à deux chiffres depuis une dizaine d’années. De quoi donner des idées au gouvernement russe, d’autant que la religion orthodoxe a servi de ferment pour souder la nouvelle nation russe. La finance orthodoxe pourrait mobiliser la réserve d’épargne de nombreux Russes rechristianisés, comme le font avec un succès croissant les institutions islamiques dans les communautés musulmanes du Maroc à l’Indonésie, et même, à présent, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Si, pour l’heure, le projet russe reste symbolique (ses promoteurs comptent démarrer avec à peine 6 millions d’euros), il pourrait ouvrir la voie à de nombreuses autres initiatives du même type.

Dans un monde que l’on croyait destiné à la sécularisation, les Eglises prennent les avant-postes de la bataille contre le système financier occidental. Le concept de «finance catholique» est lui aussi en train d’émerger, même si ses partisans font face aux réticences du Vatican, qui craint un procès en communautarisme. Pour l’heure, le succès de la finance islamique et le développement de la finance orthodoxe nourrissent, sous une forme religieuse, la contestation politique du leadership occidental. Un nouvel avertissement pour une Europe qui peine à réaliser combien l’éthique est devenue un enjeu stratégique, à la fois commercial et civilisationnel.

Source : http://www.liberation.fr/monde/2014/12/29/la-finance-orthodoxe-reponse-russe-a-la-crise_1171434
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La position de l'Eglise Orthodoxe sur les prêts à intérêts   

Revenir en haut Aller en bas
 
La position de l'Eglise Orthodoxe sur les prêts à intérêts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réunifiée, l'Eglise orthodoxe russe tourne la page soviétiqu
» Le Portugal, l'Eglise et la "crise"
» Position de l'Eglise
» Position de l'Eglise Catholique sur la FIV
» Cultes et rituels vaudous : origine, histoire position de l'Eglise.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORTHODOXIE LIBRE :: L'orthodoxie de toujours :: Forum général (théologie, praxis...)-
Sauter vers: