ORTHODOXIE LIBRE

Ce forum se veut un lieu de discussion sur l'orthodoxie spirituellement libre, à savoir celle qui demeure fidèle à la Tradition et aux dogmes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les trois encycliques des VCO grecs 1935, 1950 et 1974

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Serge
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 270
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Les trois encycliques des VCO grecs 1935, 1950 et 1974   Jeu 2 Aoû - 19:47

Je vais m'attacher à traduire les encycliques de l'église VCO de Grèce. En effet, à ma connaissance, cela n'a jamais été fait en français et/ou cela n'est pas disponible en ligne. Par souci de commodité, je traduirai de l'espagnol, en reprenant la traduction du Père Siluan Dignac, prêtre argentin de la ROAC (viavant à Buenos Aires). Sa propre traduction (qui doit je suppose avoir une source russe) est disponible ici :

http://ar.groups.yahoo.com/group/ortodoxia_tradicional_esp/message/699
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orthodoxie-libre.actifforum.com
Jean-Serge
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 270
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Encyclique de 1935   Jeu 2 Aoû - 20:47

Voici ci après l'Encyclique de 1935 : veuillez excuser certaines lourdeurs dans la traduction. Mais ce texte est probablement une traduction de l'espagnol, la version espagnole étant sans doute traduite du russe ou de l'anglais.


Citation :
1935- ENCYCLIQUE PASTORALE DE LA VERITABLE EGLISE DE GRECE


Injustement condamné par le synode schismatique à la déposition et à l’incarcération de cinq ans dans des monastères, et arrêté manu militari par le gouvernement (qui s’est transformé en l’exécutant de l’Archevêque, qui d’un simple mot s’est placé au dessus des mandats divins et de la Constitution grecque), parce que nous eûmes le courage et la force spirituelle d’hisser l’étendard glorieux et vénéré de l’Orthodoxie, nous considérons qu’il est de notre devoir pastoral, avant que nous soyons emprisonnés, de formuler les avertissements suivants à vous autres qui adhérez au Calendrier Festif Orthodoxe de nos Pères.

Tout en suivant fidèlement le conseil de l’Apôtre « Soyez fermes et gardez les traditions qui vous ont été enseignées, de vive voix ou par écrit », ne cessez jamais de lutter par des moyens légaux et chrétiens en faveur de l’affermissement et du triomphe de notre lutte sacrée qui est la restauration au sein de l’Eglise du calendrier orthodoxe patriotique est festif. Seul cela peut rétablir l’autorité diminuée de l’Eglise de Grèce et peut ramener la paix et l’unité du peuple orthodoxe grec. Par les jugements que le Seigneur connaît, la majorité de la hiérarchie de l’Eglise grecque, sous l’influence et à l’initiative de son président, a, souillé de la tâche du schisme ce qui jusque là avait été son pur et véritable aspect orthodoxe, en rejetant le calendrier festif orthodoxe – lequel a été consacré par les 7 Conciles Œcuméniques et ratifié par la pratique de l’Eglise- pour le remplacer par le calendrier papal.

Naturellement, ce schisme au sein du peuple orthodoxe grec fut créé par la majorité de la hiérarchie qui a oublié sa mission sacrée et nationale et l’antique slogan grec : « Je lutte pour l’Orthodoxie et pour la liberté grecque », et qui, sans l’accord des toutes les Eglises orthodoxes, a introduit le calendrier papal dans le culte divin, provoquant non seulement la division entre les églises orthodoxes, mais également celle du Christianisme orthodoxe en deux formations contraires.

Assumant les fonctions pastorales auprès du peuple orthodoxe grec qui suit le calendrier orthodoxe de nos pères et étant pleinement conscience du serment que nous faisons de préserver tout ce que nous avons reçu des 7 conciles œcuméniques, nous renonçons à toute innovation et nous ne pouvons que déclarer schismatique l’Eglise d’Etat qui a accepté le calendrier festif papal, chose décrite par les conciles panorthodoxes comme une innovation des hérétiques et comme un piétinement arbitraire des sacrés et divins canons et des traditions ecclésiastiques.

A cause de cela, nous conseillons à tous ceux qui suivent le calendrier festif orthodoxe de n’avoir aucune communion spirituelle avec l’église schismatiques et ses ministres du culte schismatiques, desquels la grâce de l’Esprit Saint s’est retiré, vu qu’ils ont ignoré les résolutions des pères des 7 Conciles Œcuméniques et de tous les conciles panorthodoxes qui condamnèrent le calendrier grégorien. Le fait que l’église schismatique ne possède pas la grâce et l’Esprit Saint est confirmé par Saint Basile le Grand qui dit : « Même si les schismatiques n’ont pas erré dans leur doctrine, malgré cela parce que le Christ est la tête du Corps de l’Eglise selon le divin Apôtre, et par Lui tous les membres sont vivifiés et reçoivent leur croissance spirituelle, les schismatiques ont été séparés des membres du Corps et ne possèdent plus la grâce de l’Esprit Saint. De fait, comment peuvent-ils donner ce qu’ils ne possèdent pas ? »

Tant que l’église schismatique impose des mesures oppressives et intolérables pour violenter notre conscience orthodoxe, nous vous exhortons à supporter toutes ces choses et à conserver l’héritage orthodoxe intact et sans tâche, tel que nous l’avons reçu de nos vénérables Pères, les ayant comme des exemples lumineux et fortifiants. Voyant ceci, nous ne prenons pas peur mais résistons avec courage et dignité aux mesures intolérantes et médiévales qui sont notre exil et notre enfermement dans des monastères comme dans des prisons. Considérant cela comme un honneur, une gloire et une joie, selon l’Apôtre, qui nous enseigne de nous réjouir et de nous glorifier de nos souffrances au nom du Christ, nous vous conseillons également à prendre patience, à tenir bon dans les souffrances, dans les afflictions, les maux et les outrages auxquels vous serez soumis par une église qui est schismatique ; et espérez toujours en Dieu qui ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces, et Qui, en Son infinie et insondable longanimité, prendra plaisir à illuminer ceux qui en toute innocence, se sont égarés et ont suivi le calendrier papal ; et qu’enfin Il puisse accorder la victoire à l’Orthodoxie et l’unité de ceux qui portent le nom de Christ au sein du peuple orthodoxe de Grèce pour lequel nous ouvrons et ce pour la gloire du Christ. Que sa grâce et sa miséricorde infinie soit avec vous.



Le 21 juin 1935

+ Germanos de Demetrias
+ Chrysostomos de Florina
+ Germanos de las Islas de Cyclades
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orthodoxie-libre.actifforum.com
Jean-Serge
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 270
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Encyclique de 1950   Mar 7 Aoû - 18:37

Je continue la traduction : voici l'encyclique de 1950


Citation :
Encyclique de la Vraie Eglise Orthodoxe de Grèce


En l'année 1935 de notre Sauveur, nous promulgâmes que l'Eglise des Innovateurs néo-calendéristes était schismatique. Nous réitérons cette déclaration et en conséquence nous ordonnons l'entrée en vigueur du Premier Canon de Saint Basile le Grand. En conséquence les mystères célébrés par les néo-calendéristes, vu qu'ils sont schismatiques sont privés de grâce sanctifiante. Donc aucun néocalendériste ne doit être reçu dans notre Très Sainte Eglise ou servir en son seil sans une confessions antérieure par laquelle il doit condamner l'innovation des néocalendéristes et reconnaître son [ancienne] église comme schismatique. Quant à ceux qui ont été baptisés par les innoveteurs, ils doivent être chrismés avec le Saint Chrême de provenance orthodoxe, qui est abondant parmi nous.

Nous mettons à profit cette opportunité pour adresser une dernière pétition à tous les Vrais Chrétiens Orthodoxes, les appelant de façon paternelle à être en union avec nous, pour nous soutenir dans notre sainte lutte en faveur de la piété patristique et répondre à notre désir fervent.

Faisant appel à vous, nous souhaitons mettre fin aux scandales dont nous avons été la cause, et pour mettre fin à aux mauvais souvenirs et nous rétracter de tout ce qui a été écrit et dit par nous depuis 1937, que ce soit en annonces, déclarations, publications ou encycliques qui seraient contraires et opposés aux Principes de l'Eglise orthodoxe du Christ et à la sainte lutte pour l'Orthodoxie. Nous réaffirmons les principes de l'encyclique publiée par la Saint Synode en 1935, sans rien ajouter ou enlever, y compris la définition scientifique "Potentialité et Réalité"



+ Chrysostomos Metropolitain de Florina
+ Evêque Germain des Cyclades

Quelques commentaires : la fin est problématique, mais cela vient de ma source espagnole peu claire également. La question sur "la potentialité et la réalité" fait allusion à la doctrine selon laquelle le schisme néocalendériste n'était que potentiel et pas réel. L'intérêt de ces traduction est évident -en dépit des petits soucis- est de montrer que contrairement à ce qui se dit en certains endroits, dès le début, les VCO grecs ont nié la réalité des mystères néocalendéristes. Il est donc faux d'affirmer que la différences entre florinistes et matthéistes résident dans cet appréciation des mystères néocalendéristes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orthodoxie-libre.actifforum.com
Jean-Serge
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 270
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Encyclique de 1974   Mer 8 Aoû - 20:32

Voici la dernière encyclique :


Citation :
1974 ENCYCLIQUE DE LA VERITABLE EGLISE ORTHODOXE GRECQUE AU CLERGE DE NOTRE EGLISE


Athènes, 5 juin 1974,
Protocolo Numero 1191

Très vertueux et très Révérends Ministres du Très-Haut,
La grâce, la miséricorde et le paix de Dieu soient avec vous et que nos prières et bénédictions vous accompagnent.


Par le biais de la présente encyclique, nous nous adressons à vous, essayant par là de rappeler à votre souvenir un règle à respecter scrupuleusement dans le cadre de vos fonctions, en conformité à ce qui nous a été légué depuis longtemps par les Pères théophores.

Ainsi, nous vous ordonnons, une fois de plus, de limiter votre ministère aux membres de notre Eglise uniquement, afin que vous ne soyez pas une occasion de chute pour les frères, comme certains qui ne croient pas à ce que nous professons et tentent de faire de vous le cible des critiques.
La célébration d’un Mystère et l’administration de la Sainte Communion aux néocalendéristes sont interdites depuis le début du schisme créé par l’église d’Etat. En conséquence, il est nécessaire de préserver cette posture sans aucune déviation.

Quiconque en provenance du nouveau calendrier qui désire rejoindre nos rangs doit professer une profession de Foi concernant tout ce qui nous fut transmis par nos Pères théophores, doit renoncer et condamner à chacune des hérésies et innovations qui se sont infiltrées à cause de l’intrusion du nouveau calendrier dans l’église grecque, laquelle est schismatique depuis l’acceptation du dit calendrier en 1924, en accord avec la confession elle-même de l’innovateur l’Archevêque Chrysostome Papadopoulos. Par conséquent, ses mystères sont privés de grâce sanctifiante.

Par ailleurs, concernant ceux qui ont été baptisés dans la dite église et qui ne sont pas retournés à la piété, il est nécessaire, selon le 1er canon de Saint Basile le Grand, de le recevoir par chrismation.

En conséquence de ce qui précède, nous ordonnons que, conformément aux Saints et Sacrés Canons, vous ne devez dès à présent administrer aucun sacrement à quiconque vient de l’Eglise néocalendériste, à moins que la procédure décrite ci-dessus n’ait été menée. Dans la cas contraire, les sanctions canoniques prédéterminées par les Sacrés canons seront imposées à ceux qui transgressent ces règles.


President del Sínodo Santo
+ Archevêque Auxence

Le Saint Synode de la Vraie Eglise de Grèce

+ Acace de Diavlia y Attica
+ Gerontios de Pireo y Salamina
+ Paisios de Euripus y Euboea
+ Chrysostome de Thessalonique
+ Kallinikos de Fthiotidos y Thavmakos
+ Acace de Canadá
+ Gabriel des Cyclades
+ Antoine de Megare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orthodoxie-libre.actifforum.com
Jean-Serge
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 270
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Les trois encycliques des VCO grecs 1935, 1950 et 1974   Mer 8 Aoû - 20:35

Les trois encycliques étant traduites, on a donc un aperçu de l'ecclésiologie dite "florinite". Contrairement à ce que l'on voit écrit parfois, l'ecclésiologie florinite ne consiste pas à reconnaître les mystères de l'orthodoxie mondiale. A ce sujet, elle ne diffère donc pas de l'ecclésiologie matthéiste. L'on note aussi que dès le début, les fidèles de l'orthodoxie mondiale ne peuvent communier (même si pratiquement, cela n'a pas toujours été respecté) et qu'ils doivent être reçus par chrismation... J'espère que ces modestes (et parfois un rien rapides) traductions permettront de clarifier les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orthodoxie-libre.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les trois encycliques des VCO grecs 1935, 1950 et 1974   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les trois encycliques des VCO grecs 1935, 1950 et 1974
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» support préfixes et suffixes grecs
» Trois espèces de fougères.
» Le projet Magnet au Canada(1950-1954)
» 1950(env): Vers 4h00 - Castellane - (04)
» (1950) March 20, New York City, New York, USA PHOTO étrange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORTHODOXIE LIBRE :: L'orthodoxie de toujours :: Orthodoxie libre et traditionnaliste-
Sauter vers: