ORTHODOXIE LIBRE

Ce forum se veut un lieu de discussion sur l'orthodoxie spirituellement libre, à savoir celle qui demeure fidèle à la Tradition et aux dogmes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 patriarche de Constantinople

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre



Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: patriarche de Constantinople   Mer 22 Oct - 22:58

Comme le rapporte le site " Orthodoxie" , lors de la réunion du synode des évèques catholiques à Rome, le Patriarche Bartholomée a déclaré ceci: «C'est la première fois que l'occasion est donnée à un patriarche œcuménique de s'adresser au synode épiscopal de l'Église catholique-romaine, un évènement de si haut niveau dans l'Église sœur. Nous y voyons le fruit de l'action du Saint Esprit qui mène nos Églises vers des relations plus proches et plus profondes. Il s'agit d'un pas significatif vers le rétablissement de la pleine communion (…)

Une fois de plus Bartholomée prêche l'hérésie et l'apostasie à tête nue en reconnaissant pleinement au catholicisme romain, le caractère d'Eglise soeur... et en préparant les esprits à une communion eucharistique, sans aucune discussion dogmatique sérieuse, dans l'esprit de l'acte lamentable que vient de poser l'évêque roumain Corneanu qui a communié avec les catholiques et s'en est montré fier !

Jusques à quand les orthodoxes vont-ils tolérer de rester en communion avec un Patriarche qui n'a plus d'orthodoxe que le nom ? Combien en France, prêtres, évèques, moines, laïcs vont avoir le courage, selon les canons et l'amour de la Foi des Pères, de rompre avec ceux qui s'obstinent à conduire l'Orthodoxie vers le sombre tombeau d'un uniatisme qui ne dit pas son nom ?

Même s'ils sont peu nombreux, comme il en a en été de tous temps des résistants, et même si la Résistance à l'oecuménisme est tristement divisée pour l'instant, une chose est sûre :la Vérité est dans la confession de la foi orthodoxe, et jamais chez les nouveaux collaborateurs et les munichois de l'Orthodoxie. Pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Serge
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 270
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: patriarche de Constantinople   Mer 14 Jan - 1:36

Pierre a écrit:

Jusques à quand les orthodoxes vont-ils tolérer de rester en communion avec un Patriarche qui n'a plus d'orthodoxe que le nom ? Combien en France, prêtres, évèques, moines, laïcs vont avoir le courage, selon les canons et l'amour de la Foi des Pères, de rompre avec ceux qui s'obstinent à conduire l'Orthodoxie vers le sombre tombeau d'un uniatisme qui ne dit pas son nom ?

Combien, mais très peu à mon avis. Le discours quasi officiel de l'orthodoxie mondiale en France est de dire à tous, fidèles et/ou convertis que les églises hérétiques ne sont pas hérétiques, qu'elles ont aussi la grâce etc. De ce fait, bien des fidèles croient ce discours le plus sincèrement du monde. Il y a donc de notre part un grand travail pédagogique à faire pour expliquer la véritable ecclésiologie orthodoxe, pour expliquer que le "Je confesse un seul baptême pour la rémission des péchés" ne s'applique qu'au baptême orthodoxe. Sur un autre forum, j'ai eu l'occasion de rappeler cela avec force canons, commentaires des canons, citation des Pères, mais sans succès... On me ressort le fameux argument de l'amour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orthodoxie-libre.actifforum.com
Giuseppe



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: patriarche de Constantinople   Sam 17 Jan - 1:46

Bonjour à vous

L’œculménisme, «l’hérésie aux pattes de velours» est un cancer dont j’observe avec horreur la progression depuis des années. N’étant pas un lettré, j’avoue me sentir totalement impuissant devant ce raz de marré émotionnel qui contamine clergé et paroissiens.
La peste romaine semble contaminer méthodiquement et inexorablement toutes les couches de l’Eglise.
En effet, je constate que, l’une après l’autre nos Eglises locales sont soit séduites par ce mensonge à la mode, soit lâchement silencieuses, attendant sans doute de voir comment ce mal va évoluer ou quel va être la réaction des autres patriarcats avant de choisir son camp.

Dans toutes nos facultés de théologie, on conditionne les étudiants à être favorable à l’œculménisme, on n’y forme plus des théologiens défenseurs de la foi droite mais des diplomates iréniques (n’oubliez pas que Constantinople contrôle toute la formation théologique francophone).

Comme à son habitude, Constantinople pratique la politique du fait accompli. Sachant que la grande majorité reste totalement indifférente et passive, qu’une minorité approuve et que la minorité qui désapprouve et proteste finira par s’épuiser et renoncera devant l’inertie collective. Mais pourquoi agirait-elle autrement puisque aucun patriarcat ne proteste ? Rien ne bouge, seul le mal progresse ! qui donc est le Chef de l’Eglise ? Le Christ ou l’intérêt socio-politico-économique ?
La dernière fois que les patriarches se sont mis d’accord, c’était il y a quelques années pour déposer l’un des leur impliqué dans une histoire de corruption et d’argent. Par contre, ça ne les dérange visiblement pas lorsque l’un des leur sombre dans l’hérésie et piétine les canons de l’Eglise. Car si le « patriarche » de Constantinople est coupable, les autres le sont infiniment plus de par leur passivité à la limite de la complicité !

Si j’ai écrit ces lignes maladroites c’est que j’ai peur ! Oui, j’ai très peur car je ne sais plus vers qui me tourner ni quelle attitude adopter. En parler autour de moi ? mais lorsque j’aborde le sujet avec d’autres paroissiens, c’est tout juste si on ne me lance pas des tomates (ma paroisse se divise en 2 camps les œculménistes et les nationalistes).
Comme je l’ai dit plus haut, je ne suis pas un lettré et donc ne connais rien à la haute belle et grande théologie universitaire. Et, de même que n’importe quel mathématicien tricheur peut prouver que 2+2=14 à n’importe qui ignore les mathématiques supérieures ou qu’un physicien menteur peut démontrer que la terre est creuse et que nous vivons à l’intérieur à qui ignore l’astrophysique ; n’importe quel théologien de mauvaise foi peut facilement démontrer que «Zorro est grand et que Vishnou est sa concierge » à un ignorant tel que moi. C’est pourquoi, même si je sais être dans la vérité, je ne suis pas de taille à affronter ces grands théoriciens. Connaître la vérité est une chose, être capable de la défendre contre des professionnels de la mauvaise foi en est une autre. Et en ce qui concerne le peuple, mon expérience m’a montré que le coté émotionnel des foules l’emporte généralement sur toute forme de raisonnement.

Alors qu’allons nous devenir lorsque la majorité de l’Eglise du Christ sera absorbée par l’«église» de Rome ? L’Eglise ne sera t’elle réduite qu’à quelques monastères en sursis isolés au Kosovo ou en Sibérie, vivant dans l’attente d’une action militaire musclée comme à Esphigmenou ?

C’est pourquoi, je vous pose la question à vous qui êtes plus intelligent et plus instruit que moi : que devrais-je faire le jour où le prêtre concélèbrera avec des Mormons et vendra les Saints Dons au plus offrant, le tout avec la bénédiction de son Evêque du Patriarcat et du Pape ? Je sais, c’est de la caricature (quoi que ....) mais vous comprenez bien mon inquiétude.

Donnez-moi un conseil je vous en prie .......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre



Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: patriarche de Constantinople   Sam 17 Jan - 13:04

Cher Giuseppe,

Ne vous dévalorisez pas. L'Orthodoxie n'a rien à voir avec une quelconque qualité universitaire, et notre Seigneur se révèle à tous ceux qui veulent se purifier et le connaître. Je trouve que votre message est magnifique. Cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira.Il est clair que tous ceux qui ont tourné le dos à l'oecuménisme, au nationalisme etc... se sont fait copieusement cracher dessus. Il faut le supporter avec humilité de coeur et ne pas juger ceux qui vous persécutent verbalement parce qu'un épais brouillard trouble leur vision
Le problème et il n'est pas mince est que les résistants à l'oecuménisme sont
aujourd'hui divisés en divers synodes qui ne parviennent pas encore à trouver les chemins d'une réunion administrative pour lutter de manière efficace et coordonnée contre les hérésies du moment.C'est là une situation douloureuse, mais non définitive. Si chacun à sa place s'efforce de se rapprocher du Christ qui est le centre, nous serons comme les rayons d'une roue. Plus nous nous épurons,plus nous nous rapprochons du centre.
A l'heure actuelle nos " ennemis" ou ceux qui bien qu'étant non oecuménistes pensent qu'il faut rester dans les structures officielles pour y témoigner de la Foi incorruptible, n'ont d'autres griefs à nous opposer que nos " divisions". Mais il ne peuvent pas dire que notre dogmatique, ni que notre pastorale est fausse, ni que notre iconographie est fausse etc... Tout cela ils ne peuvent pas le dire. Prions et travaillons pour que les Résistants s'unissent, confessons la Foi et surtout, tâchons de faire comprendre que nous ne luttons pas CONTRE les orthodoxes des éparchies neo calendaristes et oecuménistes, mais POUR eux, pour leur permettre de retrouver ce qui leur appartient : l'immersion par l'unique baptème dans l'unique Eglise du Christ à l'Unique soleil de la Sainte Trinité.
Quand à la question pratique de savoir à quel Synode résistant vous rattacher, le Seigneur vous guidera. Bien à vous. Pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giuseppe



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: patriarche de Constantinople   Lun 26 Jan - 3:12

Cher Pierre,

D’abord merci pour votre réponse.

Non, non, je ne me dévalorise pas, je suis parfaitement conscient de mon total manque culture académique. Je vous parlais ici de mon incapacité à conduire une discussion solidement argumentée face à un théologien œculméniste et non pas de ma relation personnelle avec le Christ qui elle, dans la mesure de mes capacités, est aussi orthodoxe que possible.

Je ne me sens pas non plus peiné par une certaine hostilité de la part de paroissiens pro-œculménistes. Cela m’indiffère profondément. Par contre, je suis attristé de constater chez eux cet enthousiasme infantile qui au nom d’un rêve d’unité d’apparences leur donne une telle confiance en eux qu’ils raillent de haut toutes opinions différentes de la leur et qui les aveugle complètement.

Vous dites que les «résistants à l’œculménisme» n’ont pas encore réussit à s’organier, mais cette hérésie progresse ouvertement depuis plus d’un siècle ! L’adhésion au Conseil œculménique des églises, l’introduction unilatérale du calendrier romain par Constantinople, la levée de l’anathème contre Rome, etc., etc., etc. Ce ne sont pas des événements récents. Depuis l’apparition concrète de l’œculménisme, il y a eu des milliers d’Evêques et, à ma connaissance, aucun d’eux n’a élevé la voix pour s’y opposer «officiellement» et pour demander que leur synode respectif condamne cette hérésie. Nos pasteurs ne seraient-ils donc qu’une bande de lâches opportunistes ou de «faux-cul» ? Honte à nous ! Est-il donc si loin le temps des martyrs où, quelques en soit les conséquences, les Evêques criaient la vérité haut et fort ? Il est vrai qu’aujourd’hui, il est si difficile à un Evêque au chômage de se réinsérer dans le monde du travail, alors mieux vaut ne pas faire trop de vagues ..... Oui, je sais qu’il y a eu le communisme mais pas en France, or justement c’est en France que l’œculménisme est le plus virulent.
Pour l’instant, la seule forme d’opposition dont j’ai connaissance est l’existence de 3 ou 4 blogs ou forums francophones, fréquentés en circuit fermé par quelques dizaines (soyons optimistes) d’habitués. Leurs dirigeants, dont certains me donnent l’impression d’être extrêmement cultivés sur le plan théologique, y font régulièrement étalage de connaissances tout à fait impressionnantes. C’est pourquoi, je pense qu’ils sont parfaitement compétents pour entreprendre diverses actions concrètes. Malheureusement, malgré le haut degré intellectuel des discussions, dans les faits, cela reste au niveau de conversations de bistros, totalement stérile, puisque aucune action concrète n’émerge de ces centres.
La forêt brûle et on reste là, les mains dans les poches, en dissertant à l’infini sur la gravité de la situation, s’indignant d’un scandale en attendant le suivant. Rien que du bla-bla, oh! du bla-bla de très haute érudition, mais du bla-bla quand même !
Je ne suis qu’un petit magasinier inculte, et un petit soldat, même bon, ne gagne pas une guerre tout seul .......
Pourtant n’a-t’IL pas dit : «si deux d’entre vous, sur la terre, unissent leurs voix pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est aux cieux» ?

Que voulez-vous dire par «rester dans les structures officielles» ? Je ne peux pas envisager que quitter l’Eglise pour me mettre à mon compte soit une solution, ça n’a pas de sens. De plus, ce ne sont pas les nombreux schismes, conséquence de œculménisme, qui ont amélioré quoi que ce soit à la situation. Au contraire, comme vous le dite, ils fournissent de bons arguments aux œculménistes qui inversent les rôles et les accusent de dresser les Orthodoxes les uns contre les autres et d’amener la division dans l’Eglise. C’est pourquoi selon moi, la résistance devrait être interne ! Mais il est vrai qu’il est difficile de communiquer avec des gens qui nient les canons ou qui les réinterprètent selon leur fantaisie.

J’ai bien conscience que nous ne cherchons pas à lutter contre les œculménistes, mais bien pour eux mais cela se concrétise quand même par une lutte contre cette hérésie.
IL a dit : «.... et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle.» Mais est-ce que cela signifie que c’est SON problème et que nous ne devons surtout pas intervenir en attendant que le ciel s’ouvre et qu’IL en descende personnellement pour faire le ménage ? Parce que pour l’instant, c’est un peu ce que nous faisons.

Le fait que vous ne puissiez pas me conseiller de Synode auquel me rattacher me confirme à quel point le mal est avancé.

Je m’en retourne à ma prière solitaire (ce qui est finalement le seul conseil que vous avez pu me donner) : «Seigneur, mets fin aux schismes, étouffe l’arrogance des païens, et brise promptement la résurgence des hérésies, par la Puissance de Ton Saint-Esprit ...........»

J’ai cru que vous auriez pu me conseiller, mais finalement je constate que, malgré votre instruction, vous n’êtes guère plus avancés que moi. Merci de tout Cœur d’avoir pris la peine de me répondre.

Giuseppe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Serge
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 270
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: patriarche de Constantinople   Lun 26 Jan - 20:21

Bonjour Giuseppe et Pierre également.


Je voulais répondre plutôt au premier message mais je pesais mes mots. Le deuxième message va me donner l'occasion de répondre plus précisément. A mon avis, la question qui se pose est : "Mon église ou juridiction actuelle est-elle orthodoxe?" Il va de soi qui si la réponse est non, je ne vois aucune raison raisonnable d'y demeurer. Il faudrait alors chercher où est- l'église, tâche difficile pour la raison que Pierre souligne : les églises qui confessent une foi orthodoxe ne sont pas en communion entre elles pour l'heure. Cela est problématique mais n'est pas historiquement nouveau. Lors de la crise arienne, et il faudrait pour cela se référer au volume Histoire de l'Eglise du Père Wladimir Guettée dont je ne dispose pas, les orthodoxes étaient aussi divisés.

Je pense que Pierre appartient à une église orthodoxe traditionnaliste, tout comme moi d'ailleurs. J'ignore comment il l'a trouvé. Dans mon cas, j'ai cherché le maximum de sources possibles, sachant que je ne connais ni le grec ni le russe et j'en ai conclu que l'Eglise des Vrai Chrétiens Orthodoxes de Grecs sous la Présidence de Chrysostome II d'Athènes était la vraie église de Grèce. D'autres vous diront que non, qu'il s'agit de telle autre juridiction vétérocalendériste. Je pense également, côté russe, que l'Eglise orthodoxe autonome de Russie sous la présidence du Métropolite Valentin de Souzdal est une vraie église avec sans doute une juridiction qu'on appelle les Séraphimo-gennadites. Je ne me prononce pas sur les Tikhonites. Côté russe, la persécution et le fait de vivre dans la clandestinité, a entraîné la perte de contact entre différents groupes, ce qui fait qu'à la fin de l'URSS (qui au passage n'a pas signifié la fin des persécutions contre les orthodoxes traditionalistes en Russie) les uns les autres ont pu se juger suspects, de là l'absence de réunion entre eux.

Mais j'insiste sur le fait qu'à partir du moment où on a la certitude que l'église à laquelle on appartient n'est plus l'église, on a un devoir moral de la quitter, quitte à renoncer à un certain confort.

Posons-nous la question principale? L’orthodoxie mondiale, appelée par Pierre, « orthodoxie officielle » est-elle l’église ? Les résistants de l’intérieur vous répondent que oui car, elle n’a pas renoncé aux dogmes orthodoxes. Nous autres traditionalistes, vous répondons que non que nous sommes l’église et que l’orthodoxie officielle est en dehors de l’église par son schisme et/ou son hérésie. Notre optique est donc de faire ce que l’église a toujours fait, prêcher la bonne parole aux hommes, dénoncer les hérésies, et notamment cette orthodoxie qui en a l’emballage mais point le contenu ; si ça peut aider les hérétiques de tout poil à se repentir à revenir à la vraie église, tant mieux.

A mes yeux, la position des résistants de l’intérieur est courageuse mais fausse. Courageuse, car la liberté de parole en certains lieux vous vaut une certaine forme de persécution. Il n’y a pas que des pleutres dans le monde orthodoxe. Quand le nouveau calendrier fut mis en place en Grèce et en Roumanie, les défenseurs de l’ancien calendrier eurent à subir les coups, les arrestations et il y eut de vrais cas de martyrs. En Russie, aujourd’hui, où la liberté de culte serait revenue, les vrais orthodoxes ont à subir une persécution sous formes de tracasseries administratives (spoliation de bâtiment, refus de permis de construire) et même des agressions. Je puis vous indiquer qu'alors que nous sommes à la veille de l'élection du nouveau patriarche, énormément de sites religieux russes présentant une voix dissidente ont été piratés (www.rpac.ru ou encore www.portal-credo.ru ) Les moines d’Esphigmenou sont toujours sous la menace d’une intervention de la police qui se déploie, se retire, se redéploie et ce quand même depuis plus de 60 ans ! Il y a donc un courage certain de la part de ces opposants de l’intérieur à écrire ce qu’ils écrivent, dire ce qu’ils disent.

Il y a aussi une utilité certaine à cela. Il faut nommer le mal et dire en quoi il est mauvais et contraire à la foi orthodoxe. Je ne veux pas être méprisant avec le paroissien de base mais entre nous, l’orthodoxe n’est pas sensibilisé de façon innée à la question de l’œcuménisme et des infractions canoniques qui vont avec. En outre, ces opposants de dedans démonte souvent fort bien les mensonges théologiques des oecuménistes. Pour ne pas rester qu’en France, je salue aussi le bon travail de l’évêque Hiérothée (Vlachos) de Naupacte qui a écrit fort sur la fausse théologie de l’unité baptismale entre chrétien, unité qui revient à reconnaître tous les baptêmes. En Russie, il y a eu un évêque, Diomède de Chutotka qui a dénoncé l’œcuménisme du Patriarcat de Moscou (et d’autres choses), qui a été déposé, de façon d’ailleurs non canonique car la commission ne lui a pas adressé les 3 convocations réglementaires mais l’a déposé dès son premier refus de comparaître devant elle.

Que pourrait faire ces opposants au-delà de ce blabla qui permet tout de même une prise de conscience. Il y a les procédures canoniques, que je vous invite à tenter (même pour le fun) et vous verrez ce que ça donne. Ecrire à l’évêque, et au besoin au synode. Mais cela a déjà été tenté en divers endroits. En Géorgie, des monastères refusèrent de commémorer le Patriarche à cause de l’appartenance au COE. Avec fourberie, le Patriarche annonça le retrait du COE et en même temps excommunia les moines pour désobéissance. Le plus vraisemblable, si vous tentez la procédure régulière de saisie du synode, ce qui peut être fait par n’importe quel laïc en communion (à priori), on vous ignorera, ou encore vous vous ferez taper dessus ; bref ça n’aboutira pas. Cela dit, vous ne perdez rien à essayer. Excepté pour ses vertus pédagogiques, l’opposition dite de l’intérieur n’a aucun avenir.

Pire encore, elle se trompe lourdement en estimant que cette organisation religieuse à laquelle elle appartient est l’Eglise. Je connais l’argument classique : « non ils n’ont pas formellement apostasié ». D’ailleurs, en cherchant bien, on trouvera même des déclarations d’oecuménistes forcené affirmant que l’église orthodoxe est la seule vraie église. Mais à côté de cela, il y avait les prières communes, qui indiquaient déjà une reconnaissance du caractère ecclésiale des communautés hérétiques, en contradiction avec le « Je crois en une église, sainte, catholique et apostolique ». Mais à présent, il y a la signature de documents communs signés par des évêques et non de simples théologiens reconnaissant les baptêmes des hérétiques qui violent donc expressément le « Je confesse un seul baptême pour la rémission des péchés ». Et par un seul baptême, n’en déplaise à notre visiteur protestant Athanase qui va de forum en forum répandre ses copié-collé, et ses prières faussement attribuées à tel higoumène, fait référence au baptême orthodoxe. De tels accords ont été signés par le Patriarcat d’Antioche (Australie, Syrie, Liban), l’Eglise de Roumanie (Australie), le Patriarcat de Moscou (Allemagne), le Patriarcat d’Alexandrie (pour l’Egypte avec les coptes). Si besoin en était, il s’agit là d’une preuve formelle de leur nature hérétique. On ne réforme pas l’hérésie de l’intérieur, on la quitte : « Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle [Babylone la grande], mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point part à ses fléaux » (Apocalypse 18 :4)

Il y a un dernier point que je souhaite souligner au sujet des opposants de l’intérieur. Vous souvenez-vous de cette lettre des 19 représentants des monastères athonites, reprochant à Bartholomé sa rencontre avec Benoît XVI, lettre que je fus le premier à traduire en français sur mon blog ici. Elle fut salué par certains, comme un sommet de la résistance à l’œcuménisme. Pauvres naïfs ! Ces représentants sont nommés par le Patriarche lui-même! Ils lui mangent dans la main! Cette lettre, comme j’ai pu le montrer sur mon blog par les lettres d'autres moines athonites de base à ces deux liens ici et là n’était pas une lettre de protestation spontanée mais un contre-feu destiné à calmer des fidèles orthodoxes excédés. On leur indiquait ainsi que dans l’église, il y avait un courant (on en vient à parler de courants comme dans un parti, c’est lamentable) sérieux dogmatiquement qui veillait au grain. Mais depuis, l’œcuménisme a bien continué et cette lettre n’a eu aucun effet, si ce n’est celui de rassurer (autrement dit d'endormir) un peu les orthodoxes dogmatiquement sérieux et de permettre ainsi à Bartholomé de continuer sur sa lancée. Cela m’amène à douter de la sincérité de certains opposants de l’intérieur qui sont peut-être instrumentalisés ou en réalité à la solde de l’idéologie qu’ils prétendent combattre. Car, comme l’ont si bien rappelé les moines de base (cf les liens précédents de mon blog), la méthode orthodoxe et canonique de protester contre un pasteur qui enseigne une hérésie est de cesser de le commémorer jusqu’à ce qu’il soit jugé. Combien d’opposants de l’intérieur ont-ils osé franchir le pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orthodoxie-libre.actifforum.com
Pierre



Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: patriarche de Constantinople   Mar 27 Jan - 10:20

Cher Guiseppe,

si je ne vous ai pas répondu sur la question de savoir à quelle " juridiction" vous rattacher, c'est par prudence et respect. Je ne me suis pas inscrit sur ce forum pour défendre "ma" juridiction au détriment des autres, ni pour jouer au pseudo staretz inspiré qui dirait : "va là mon enfant et tu trouveras la Lumière !"
De mon modeste point de vue toute juridiction qui possède une filiation apostolique certaine, qui confesse les 7 conciles, se garde de l'hérésie oecuméniste et conserve le calendrier julien, ne peut pas être disqualifiée comme étant dans l'erreur. Alors après il y a des questions humaines, des questions politiques, des questions d'appréciation de certains canons, des questions d'opportunité de certaines économies, des questions sur la présence ou non présence de la grâce ici ou là, l'usage de certaine icône du Père ( non canonique s'est sûr, mais justifiant une séparation ? A réfléchir ) etc... qui ont créé des clivages entre les résistants non oecuménistes.
C'est extrêmement triste, ce n'est pas irrémédiable. Et il faut porter à leur crédit que faire vivre des diocèses orthodoxes sous des Etats dominants athées ou persécuteurs, avec l'opposition très active des oecuménistes est un exploit qui a été accompli dans les catacombes et par l'ERHF pour les russes en leur temps, par les Roumains ( quel calvaire ont-is enduré ces valeureux confesseurs ! ) , par les véro calendaristes grecs et ujourd'hui encore par les moines d'Esphigmenou. Je ne me sens pas capable de juger tous ces gens qui ont payé de leur sang, leur attachement à la foi orthodoxe, même s'il y a eu des dissensions entre eux.
Maintenant la situation s'éclaircit. Les non oecuménistes qui sont dans les grands Patriarcats vont bientôt être obligés de choisir, soit ils boiront le calice de la honte jusqu'au bout,soit ils nous rejoindront. Et nous les Résistants, soit nous serons capable de nous parler et de parler d'une seule voix, soit nous nous condamnons à la marginalité et au ridicule. Enfin, dernière hypothèse à laquelle je ne crois guère : que l'Eglise Russe avec son futur nouveau Patriarche rejette définitivement l'œcuménisme, brise la communion avec les tristes Constantinopolitains et bien sûr dans ce cas, le ralliement de l'ERHF lavriste trouverait sa justification, et un rapprochement serait envisageable.
En attendant, je pense qu'en fonction de votre lieu de résidence, de vos amitiés et de la confiance que vous placez dans tel ou tel prêtre ou évèque pour vous guider dans la Foi, vous pourriez rejoindre une paroisse d'un des synodes répondant aux critères que j'ai énoncé, et à travailler au témoignage orthodoxe en participant, par exemple à ce forum. Mais rassurez-vous, il y a plus de résistants que vous ne le pensez, et nous sommes organisés pour durer et poursuivre la lutte longtemps. Amitiés. Pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Serge
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 270
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Etrange fresque à Cuba   Ven 6 Mar - 2:21

Comme vous le savez, le Patriarcat de Constantinople dispose d'une église à Cuba. Voici la photo d'une mosaïque située à l'intérieur de l'édifice.



Bartholomé avec Fidel!

Je précise qu'un donateur peut-être représenté sur une fresque à l'intérieur de l'église pour peu qu'il soit orthodoxe et que l'argent ait été gagné honnêtement. C'est notamment le cas en Géorgie (mais cela existe en Arménie) et ce depuis des siècles. En Géorgie, le donateur est représenté tenant dans la main une maquette de l'église et là tendant au Saint. Une telle fresque se site sur le mur orienté vers le nord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orthodoxie-libre.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: patriarche de Constantinople   

Revenir en haut Aller en bas
 
patriarche de Constantinople
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vassula et l'église orthodoxe
» Constantinople et la Nouvelle Jérusalem
» Discernement sur Vassula Ryden
» Discours de Benoît XVI du patriarche Raï
» Saint Ignace Patriarche d'Antioche, martyr Docteur de l'Église, commentaire du jour "Amasser pour soi-même ou être riche en vue de Dieu ?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORTHODOXIE LIBRE :: Orthodoxie et hétérodoxie :: Orthodoxie mondiale-
Sauter vers: