ORTHODOXIE LIBRE

Ce forum se veut un lieu de discussion sur l'orthodoxie spirituellement libre, à savoir celle qui demeure fidèle à la Tradition et aux dogmes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saint Jean le Théologien, 8-21 mai; 2ème partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Crévieaux



Nombre de messages : 404
Age : 52
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Saint Jean le Théologien, 8-21 mai; 2ème partie   Jeu 21 Mai - 11:33

Mère de Dieu, en réalisation de la parole énigmatique du Sauveur répondant à Pierre qui l'avait questionné sur Jean : "Si Je veux qu'il reste jusqu'à ce que Je revienne, qu'est-ce que cela te fait?" (Jn 21:22). Il ne voulait pas dire par-là que le Disciple Bien-aimé ne mourrait pas, mais plutôt qu'il lui réservait un sort spécial, le mettant à part jusqu'à sa seconde Venue*.
* La cendre miraculeuse qui jaillissait périodiquement du tombeau du Saint, origine de sa mémoire le 8 Mai, est une preuve que Saint Jean est bien né au Ciel à cet endroit.

ou

Le Saint Apôtre et Evangéliste Jean le Théologien occupe une place unique parmi les disciples choisis par le Christ Sauveur. Souvent, l'iconographie le dépeint comme un doux, majestueux et spirituel Ancien, avec des traits de tendre innocence, avec un visage tout empreint de calme, et le regard profond de celui qui contemple les révélations indicibles. Un autre trait de la contenance spirituelle de l'Apôtre Jean est révélé à travers ses enseignements sur l'Amour, ce qui lui vaut le titre prééminent d'"Apôtre de l'Amour". En fait, tous ses écrits sont empreints d'amour, le concept de base qui guide à la compréhension du fait que Dieu en Son Etre est Amour (1 Jean 4,8). Dans ses écrits, Saint Jean demeure particulièrement dans les manifestations de l'amour inexprimable de Dieu pour le monde et pour l'humanité, l'amour de son Divin Enseignant. Il exhorte sans cesse ses disciples à l'amour mutuel les uns pour les autres.

Le mode de vie de l'Apôtre Jean le Théologien fut tout entier dévoué au service de l'Amour.

En lui, on trouve combinées les qualités de calme et de profonde contemplation avec une ardente fidélité, la tendresse, un intense amour sans limites et même parfois un peu abrupt. Des brèves indications que l'Evangéliste nous donne de lui, il apparaît qu'il fut doté au plus haut degré d'une ardente nature, et son ardeur du coeur le porte parfois à un zèle volcanique, au point que Jésus-Christ fut contraint de l'admonester en ce qu'il n'était pas en harmonie avec l'esprit du nouvel enseignement (Marc 9:38-40; Luc 9:49-50, 54-56) et Il appela l'Apôtre Jean et son frère par la naissance l'Apôtre Jacques "les Fils du Tonnerre" [Boanerges"].

Malgré cela, Saint Jean faisait preuve d'une grande modestie, et à côté de sa position particulière parmi les Apôtres comme étant "le disciple que Jésus aimait", il ne tenta pas de s'élever parmi les autres disciples du Sauveur. Un trait marquant de son caractère, c'était le sens de l'observation et la sensibilité aux évènements, pénétrés par un profond sens de la soumission à la Volonté de Dieu. Les impressions reçues transparaissent rarement dans ses paroles ou actions, mais elles ont pénétré très profond et avec puissance dans la vie intérieure du Saint Apôtre Jean. Toujours sensible aux autres, son coeur se brisait pour le souffrant. L'Apôtre Jean, tremblant pieusement, était attentif aux enseignements Divins de son Maître, jusqu'à la complétion de la grâce et de la vérité, comprenant d'une manière pure et sublime la gloire du Fils de Dieu.

Aucun détail de la vie terrestre du Christ Sauveur n'échappa au regard pénétrant de l'Apôtre Jean, et aucun évènement ne put avoir lieu sans laisser une profonde trace dans sa mémoire, parce qu'en lui fut concentré toutes les qualités de la personne humaine. Les pensées de l'Apôtre Jean le Théologien sont aussi imprégnées d'une telle plénitude. La dichotomie de la personne n'existait pas pour lui. Selon ses principes, là où il n'y a pas une dévotion complète, il n'y a rien. Ayant choisit le chemin du service du Christ, il l'accomplit avec une dévotion complète et sans partage jusqu'au bout de sa vie.

L'Apôtre Jean parle d'une dévotion holistique au Christ, à propos de la plénitude de la vie en Lui, dès lors aussi le péché est considéré par lui non pas comme une faiblesse et une blessure de la nature humaine, mais comme du diable, comme un principe négatif, qui est complètement opposé au Bien (Jn 8:34; 1 Jn 3:4,8-9). Dans cette perspective, il est nécessaire soit d'appartenir au Christ, ou au diable, il n'est pas possible d'être médiocre, tiède, indécis
(1 Jn 2:22, 4:3; Apoc 3:15-16). C'est pourquoi il servit le Seigneur d'un amour sans partage et dans le renoncement, ayant répudié tout ce qui appartenait à l'ancien ennemi de l'humanité, l'ennemi de la Vérité et le père du mensonge (1 Jn 2:21-22).

De la même manière qu'il aime le Christ, de la même manière il condamne l'Anti-Christ; de la même manière qu'il aime intensément la vérité, d'une même intensité, il condamne le mensonge, parce que la lumière dissipe les ténèbres (Jn 8:12; 12:35-36). Par les manifestations de la vie intérieure de l'amour, il témoigne avec l'unique puissance de l'Esprit à propos de la divinité de Jésus-Christ (Jn 1:1-18; 1 Jn 5:1-12).

A l'Apôtre Jean fut donné d'exprimer les derniers mots de la divine Révélation, c'est-à-dire l'Apocalypse (Livre clôturant les Saintes Ecritures), conduisant au plus mystérieux trésor de la vie intérieure divine, seulement connue de l'éternel Verbe de Dieu, l'Unique Fils Engendré.

La Vérité est réfléchie dans sa pensée et dans ses mots, qu'il ressent et fait rejaillir de son coeur. Il a la compréhension de la Vérité éternelle, et comme il la perçoit, il la transmet à ses enfants spirituels bien-aimés. L'Apôtre Jean affirme ou rejette avec simplicité et parle toujours avec une absolue précision (1 Jn 1:1). Il entend la voix du Seigneur, lui révélant ce que Lui-Même entend du Père.

La théologie de l'Apôtre Jean abolit la frontière entre le présent et le futur. Regardant le présent, il ne s'y arrête pas, mais transporte son regarde vers l'éternité dans le passé et l'éternité dans le futur. C'est pourquoi, exhortant à la sainteté de vie, il proclame solennellement que "tout vient de Dieu, sauf le péché" (1 Jn 5:18; 3:9). En communion avec Dieu, le vrai Chrétien participe à la vie divine, c'est par cela que le futur de l'humanité est déjà accomplit sur terre. Dans son explication et son dévoilement de l'enseignement à propos de l'économie du Salut, l'Apôtre Jean s'engage dans l'espace de l'éternel présent, dans lequel le Ciel coïncidera avec la terre et la terre sera illuminée de la lumière de la gloire céleste.

Ainsi, ce pêcheur galiléen, ce fils de Zébédée, devint un Théologien, proclamant à travers l'Apocalypse le mystère de l'existence du monde et le destin de l'humanité.

La célébration du Saint Apôtre Jean le Théologien le 8 mai fut établie par l'Eglise en souvenir de la fine poussière rouge qui apparaît chaque année à l'endroit de son enterrement. Les fidèles récoltaient cette poussière pour la guérison de diverses maladies. On trouvera la Vie du Saint Evangéliste Jean le Théologien au 26 septembre, jour de son repos dans le Seigneur.

Le 8 mai, on célèbre aussi la synaxe en l'honneur de la cendre ou Sainte "Manne" que produisait le tombeau du Saint et illustre Apôtre et Evangéliste, le Disciple vierge et bien-aimé du Christ, l'Ami qui se pencha sur Sa poitrine, JEAN le THEOLOGIEN. Après le repos et l'ensevelissement merveilleux du Saint Apôtre Jean le Théologien à Ephèse (cf. 26 sept.), son tombeau, qui fut trouvé vide, devint une source de miracles. En particulier, chaque année, en ce jour, il se trouvait soudain recouvert d'une sorte de cendre, que les Chrétiens du lieu appelèrent la "Manne", laquelle avait la vertu de guérir les maladies de l'âme et du corps de ceux qui s'en oignaient avec Foi. Ce miracle procura donc l'occasion à l'Eglise de célébrer solennellement une seconde fois, tous les ans, le Disciple Bien-Aimé.

Tropaire de Saint Jean le Théologien ton 2
Bien-aimé Apôtre du Christ notre Dieu,
Hâte-toi de délivrer le peuple sans défense.
Lui Qui te permit de t'incliner sur Sa poitrine,
Te reçoit prosterné devant Lui.
Implore-Le, Jean le Théologien,
De disperser la menace persistante des païens,
Nous accordant la paix et la grande Miséricorde.

Kondakion de Saint Jean le Théologien ton 2
Qui dira ta grandeur,
Ô disciple Vierge,
Car tu te répands en merveilles et est sûre source de guérisons,
Et prie pour nos âmes en Théologien et ami du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Saint Jean le Théologien, 8-21 mai; 2ème partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Jean-Baptiste de la Salle Prêtre et commentaire du jour "Notre coeur n'était-il pas brûlant ? "
» L'éducation selon saint Jean Bosco
» Saint Jean de la Croix
» Saint Jean Gualbert et Saint Olivier Plunket et commentaire du jour "Pour la première fois,..."
» Saint Jérôme Emilien Fondateur d'Ordre, Saint Jean de Matha Prêtre et fondateur des Trinitaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORTHODOXIE LIBRE :: L'orthodoxie de toujours :: Les Saints-
Sauter vers: