ORTHODOXIE LIBRE

Ce forum se veut un lieu de discussion sur l'orthodoxie spirituellement libre, à savoir celle qui demeure fidèle à la Tradition et aux dogmes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saint Aldhelm de Malmesbury; 25 mai - 7 juin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Crévieaux



Nombre de messages : 404
Age : 52
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Saint Aldhelm de Malmesbury; 25 mai - 7 juin   Dim 7 Juin - 13:14

SAINT ALDHELM (ADHELM, ALDELMUS) DE MALMESBURY (SHERBORNE), EVEQUE 31 mars (translation)– 25 mai (repos)
Né dans le Wessex, Angleterre, vers 640; endormi à Doulting dans le Somerset, le 25 mai 709. Au septième siècle, un Moine irlandais nommé Maeldubh s'installa dans ce pays forestier isolé qui à cette époque couvrait le Nord-Est du Wiltshire. Après avoir vécu un temps comme ermite, il rassembla les enfants du coin pour les instruire. Avec le temps, son ermitage devint une école et elle continua après sa naissance céleste, acquérant la célébrité comme communauté d'érudits connue comme Malmesbury.

Un jeune garçon nommé Aldhelm arriva à ce centre d'enseignement, un parent d'Ina (Ine), roi du Wessex. Il devint le premier Anglais à être un distingué érudit. Après avoir étudié sous Maeldubh, il apprit ce qu'il put de Saint Adrian et Saint Theodore à Canterbury, où il devint probablement Moine, quoiqu'il ait pu le devenir plus tôt à Malmesbury.

Il retourna à Malmesbury et sous Aldhelm l'école devint un monastère, dont il fut élu Abbé vers 675. Il connaissait le grec, le latin et l'hébreux, et attira des érudits d'autres pays. Il était aussi poète, et si féru de musique qu'on dit qu'il aurait pu jouer de n'importe quel instrument existant. Avec le temps, il établit d'autres communautés monastiques, plus petites, dans la région, et par là même, fit progresser l'éducation dans tout le Wessex.

Il fut conseiller d'Ina et tenu en haute estime par le roi Alfred, qui écrivit l'histoire suivante à son égard. Aldhelm était peiné parce que les citadins étaient indifférents aux services d'église, soit par absentéisme, soit en y bavardant et demeurant inattentifs quand ils y assistaient. Il se tint dès lors sur le pont de la ville et fit comme s'il était ménestrel, chantant des ballades populaires et récitant ses versets entrecoupés d'hymnes, de passages d'Evangile, faisant un peu le fou en espérant gagner les oreilles humaines, et puis leurs âmes. Le résultat fut qu'il obtint vite une foule d'auditeurs et fut en mesure de leur dispenser un enseignement religieux simple; "quand au contraire il aurait agit avec sévérité et excommunications, il ne leur aurait jamais fait impression".

Plus tard, à la demande du Pape de Rome Serge Ier, il accompagna Coedwalla, le roi saxon de l'Ouest, à Rome. Plus tard, il prit une part active dans les disputes entre l'Eglise celtique et l'Eglise anglo-saxonne. Il adressa une célèbre lettre à Gerent, roi de Dumnonia (Devon et Cornouailles), lui expliquant la date à laquelle Pâque devait être célébrée par le clergé celtique chez lui. Lors d'un célèbre Concile (Whitby?), Aldhelm tenta une réconciliation avec ce qui était l'ancienne Eglise bretonne en Cornouailles, qui était alors un royaume avec son propre roi.

En 705, Aldhelm devint le premier Evêque de Sherbourne, sa nomination datant de l'époque de la division du vieux diocèse de Wessex en deux, Sherborne et Winchester. Son bref épiscopat fut marqué par l'énergie et l'entreprise. Il avait fait pas mal de chemin depuis les jours où il avait rejoint l'école dans la forêt et chanté comme ménestrel sur le pont de Malmesbury. Mais on le remémore toujours comme le poète-prédicateur Saxon, le premier qui traduisit les Psaumes en langue anglo-saxonne, et qui chanta les mots de l'Ecriture dans le coeur des simples gens. Selon les mots du roi Alfred : "Aldhelm gagna les gens à avoir de la considération pour les choses sacrées en tenant son rôle comme chanteur populaire et chantant les cantiques Anglais sur un pont."

Ses écrits anglais, hymnes et chansons, avec leur musique, ont tous périt; de ses oeuvres en Latin, les plus longs sont un poème de louange à la Mère de Dieu, et un traité sur la virginité adressé aux Moniales de Barking dans l'Essex. Dans ses moments de détente, il composait des versets en Latin et des énigmes métriques. En tant qu'érudit, Saint Aldhelm a été décrit comme "ingénieux", et on rapporte qu'il pensait même en Latin. Il aimait les jeux de mot, et ses écrits en étaient si remplis qu'ils étaient parfois obscurs voir incompréhensibles; mais ses lectures étaient très diverses - si étendues qu'on l'a décrit comme était le premier bibliothécaire anglais.

A son époque, Aldhelm eut une large influence dans le sud de l'Angleterre. Il fut enterré à l'Abbaye de Malmesbury. Le cap dans le Dorset appelé habituellement Cap de Saint Alban est en réalité appelé Cap de Saint Aldhelm .

Dans l'iconographie, Saint Aldhelm est représenté comme un Evêque dans une bibliothèque. Il est vénéré à Malmesbury.

ou

Né dans le Wessex, Angleterre, vers 640; endormi à Doulting dans le Somerset, le 25 mai 709.

Il y a une courte mention dans Bède, qui était son contemporain, mais la plupart de nos connaissances concernant Aldhelm vient de la Vie écrite par le Moine William de Malmesbury. Il naquit environ en 639 quand Cynegils, le premier roi chrétien, gouvernait les Saxons de l'Ouest, et Birinus, qui avait amené la Foi dans le Wessex, était Evêque de Dorchester. A l'âge de quinze ans, il fût envoyé au Monastère à Malmesbury pour étudier sous la direction d'un Moine irlandais nommé Maedulph (Maeldubh). Bien qu'il avait été seulement fondé depuis vingt ans, il avait déjà acquis une réputation pour l'enseignement et sa vaste bibliothèque.

Aldhelm prononça ses voeux monastiques en 661, et dix ans plus tard il partit à Cantorbéry, dont l'école, dirigée par deux grands lettrés, l'Abbé Hadrian et l'Archevêque Théodore, attirait des étudiants de chaque partie d'Angleterre. Il passa deux années à Cantorbéry et aurait bien aimé y revenir pour une autre visite, mais la maladie l'en empêcha, et en 675, il fût élu Abbé de Malmesbury, à la naissance céleste de Maedulph. Aldhelm avait alors trente-cinq ans et restera Abbé jusqu' à son endormissement en 709.

L'église de Maedulph avait une structure en bois, et Aldhelm la remplaça par une grande église en pierre, célébrant son achèvement et la dédicaçant aux Saints Pierre et Paul par un poème de vingt et un vers. Il était un poète très talentueux, et le Livre du Roi Alfred rapporte l'histoire de comment, quand la congrégation était peu nombreuse à Malmesbury, Aldhelm sortit et se tint sur le pont, divertissant les gens comme un ménestrel, les encourageant à venir à l'église pour louer Dieu.

En plus du Monastère à Malmesbury, Aldhelm établit deux autres maisons monastiques, Saint Laurent à Bradford sur Avon et Saint Jean-Baptiste à Frome; de nos jours on trouve encore les traces de ces deux fondations en ces endroits. On pense qu'il a aussi construit l'antique église de Saint-Martin à Wareham, pendant qu'il attendait de traverser vers le Continent pour un pèlerinage à Rome, et il y a une petite chapelle qui lui est dédiée sur le promontoire qui porte son nom à l'Ouest de Swanage. Sa visite à Rome fût un grand succès, et il revint avec une charte du Pape romain pour ses deux monastères à Malmesbury et Frome, les exemptant de la juridiction épiscopale. Ina de Wessex et Ethelred de Mercie signèrent ce document, garantissant la paix à ses fondations.

C'est surtout comme un lettré qu'Aldhelm est le mieux connu, et parmi les écrits qui lui ont survécu, il y a son "traité sur le chiffre 7", qu'il envoya à son ami et collègue étudiant Aldfrid, roi de Northumbrie, un livre de cent devinettes, et un traité de poésie métrique. Et son célèbre traité "De la Louange de la Virginité", adressé à Hildilida et ses Moniales à Barking, parmi lesquelles se trouvait Cuthburge, la femme d'Aldfrid, qui devait devenir la première Abbesse de Wimborne.

Quand Hedda, l'Evêque des Saxons de l'Ouest, rendit son âme au Seigneur en 705, le diocèse fût divisé, avec Daniel ayant son siège à Winchester, et Saint Aldhelm devenant l'Evêque d'un nouveau diocèse avec Sherborne comme sa ville-Cathédrale. Ce nouveau diocèse a incorporé les comtés de Dorset, Somerset et la partie de Devon, attenant à la Cornouailles, avec laquelle Aldhelm avait déjà eu contact quand il écrivit une lettre au roi Geraint, exhortant l'église Britannique à être conforme aux usages du Patriarcat de Rome.

Saint Aldhelm resta seulement quatre ans Evêque, pendant lesquelles il fit construire une cathédrale à Sherborne et continua à administrer ses communautés monastiques. Il rendit son âme à l'âge de soixante-dix ans dans l'église de Doulting, et son ami Egwin, Evêque de Worcester, eut une vision du temps de son endormissement et vînt en hâte pour l'enterrer. La procession funèbre de Doulting à Malmesbury fût marquée par des croix de pierre chaque sept miles, qu'on appela par la suite "bornes d'Evêque", et qui existaient encore quand William écrivit la chronique. Son tombeau devint un lieu de pèlerinage, et en 955 son corps a été transféré dans un magnifique reliquaire donné par Ethelwulf, le père d'Alfred le Grand. Athelstan, petit-fils d'Alfred, y est enterré aux côtés de son Saint préféré, qu'il pria avant la bataille de Brunanburh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Saint Aldhelm de Malmesbury; 25 mai - 7 juin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10 juin : Fête du Saint-Sacrement
» 6 juin : Solennité du Saint-Sacrement ou Fête-Dieu
» Du 3 au 11 juin 2011 Neuvaine au Saint-Esprit
» FETE DE SAINT ANTOINE DE PADOUE LE 13 JUIN
» Saint Pierre et Saint Paul fete 29 juin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ORTHODOXIE LIBRE :: L'orthodoxie de toujours :: Les Saints-
Sauter vers: